CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHAMPIGNONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 19 Déc - 14:41

Olianna se demandait ce qui allait encore lui tomber dessus, surtout que la clarté commençait à diminuer sérieusement.

- Bon allez on se trouve deux silex et on les frotte, enfin je crois, se dit elle perplexe, mais bon où je vais trouver ça moi ?

Elle commença à chercher en donnant des coups de pieds à droite à gauche (bon des légers coups de pieds aussi, elle va pas en plus se casser un orteil, voire plusieurs !!)

Tout à coup elle tape dans un truc qui sonne pas comme le reste et surtout qu’elle envoie rouler plus loin.

- Bon ça à mon avis c'est pas une pierre !!

Puis soudain la voix tant attendue résonne à sa douce oreille. Les secours enfin !!!

Qui va là? troll ou Korregan? je vous préviens, je suis armé!!

Oli écoute les douces paroles et reste sidérée par ce qu’elle entend.

Un troll ou un Korregan ?????????? (que je sais même pas ce que c’est que cette chose !!!!) y en a qu’un pour avoir des idées aussi tordues, mais bon au moins lui il est là !

- T’AS DEZA ENTENDU UN TROLL OU UN KORRRRRRR………. APPELER AU ZECOURS TOI !!!!!! hurla-t-elle, puis se radoucissant connaissant l’humeur de son sergent, ENFIN SI CA VOUS FAIT PLAISIR, MON SERZENT, VA POUR LE DEUXIEME, (mais bébé alors^^)

Oli s’aperçut qu’en hurlant elle n’avait fait que rouvrir la lèvre éclatée ce qui lui donnait un charmant zézaiement, mais des plus douloureux.

- bon mon serzent préféré, surtout descendez pas ! ou alors zi, mais prévoyez pour remonter, ze voudrais vous montrer un truc (euh ze vous rassure, rien de cochon, dommage ben oui ze sais^^) ! Venez donc avec une torsse pendant que ze cherche les silex………......... Euh finalement amenez les silex aussi on gagnera du temps !!
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 19 Déc - 21:54

Oli? J'aurais du m'en douter tiens, mais qu'est-ce que tu fous là? Euh non, me dit pas, bon attends moi, j'vais chercher une corde, puis une torche, et je reviens, et tu bouges pas hein. Oui bon, tu vois ce que je veux dire!!

Gengis se redresse, range son épée et cours vers la caserne. Ramasse une corde, prend une torche, vérifié qu'il a son briquet à silex, et revient vers le trou, en marchant vite, et en gromellant.

Non mais j'vous jure, une petite journée tranquille qui avait bien commencé, franchement, elle a l'art et la manière de foirer une journée la mascotte, on dirait presque sa soeur tiens, et pourquoi qu'elle zozotte en plus?

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Dim 20 Déc - 0:38

- Qu'est-ce que ze fous là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Qu'est-ce que ze fous là!!!!!!!!!!!!!!!! marmonna Oli, il en a de bonnes lui ! .................... z'm'amuse comme une folle ^^^^^^^^^^^^^^^

Bon alors pensa Oli, il a le choix entre la corde et s'il trouve pas j'aurai droit à l'échelle ! Bon la corde c'est nettement mieux, mais avec la chance que j'ai, y va me ramener Aristote sait quoi ! Enfin il est intelligent, il est sergent ^^ !

- Euh sergent, s'écria Oli, la corde, vous la zetez doucement, z'ai eu ma dose aujourd'hui ^^ (Bon l'échelle vous la jetez pas hein ???)

Stoïque Oli, attendit que, d'une façon ou d'une autre son sergent préféré se manifteste.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Lun 21 Déc - 9:39

Gengis arrive près du trou, après avoir attaché la corde solidement à un arbre, il allume la torche et se penche.

Oli? t'es toujours là, t'es pas partie hein? Je vais t'envoyer la torche, tu l'attrapes? euh évite de la prendre en pleine figure hein? Attention, je lance.

Gengis balança la torche dans le trou espérant qu'il n'y aurait pas de nouvelle surprise.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Lun 21 Déc - 13:04

Harlan chercha du regard d'où pouvait bien provenir ces étranges bruits, lorsque...boum...il buta dans quelque chose. Et ce quelque chose, c'était quelqu'un, et pour ne rien arranger... le Sergent Gengis
Mince ! Hé Sergent, on a pas idée d'être accroupi au bord d'un trou. C'est malin, vous auriez pu me... heu... vous faire mal..., dit-il en le voyant suspendu d'une main au bord.
Harlan s'accroupi et lui dit :
Donnez-moi votre main pour que je vous remonte.
Mais l'inévitable arriva:
Zut de rezut!
Le Sergent était tombé au fond.
Sergent, ca va ? rien de cassé?

Aïe aïe la boulette! Pas prêt de monter en grade moi !, se pensa-t-il.
Comment annoncer ça au Général ? Heu... mon Général, une place de sergent vient de se libérer, heu... je viens postuler. Oh non ça va pas le faire! Réfléchis Harlan, réfléchis.

Seeerrrggggeeennnttt ? Vous m'entendez ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Lun 21 Déc - 14:16

Olianna la tête en l'air évita la torche enflammée de justesse.

- Hey sergent faites gaffe c'est dangereux ce truc là !

Elle avait à peine fini sa phrase qu'elle entendit un bruit encore plus étrange et se retrouva étendue sur le sol avec un poids qui l'écrasait, l'empechant de respirer.

- au secours!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Lun 21 Déc - 16:58

Gengis regardait si la torche ne tombait pas sur la tête d'Oli, il commençait à apercevoir le trou
dans lequel elle était tombé. Il allait se relever quand un grand choc le fit basculer par-dessus le bord du trou, tudieu, un sanglier, ou pire un Korrigan. Par un réflexe, il parvint à se rattraper à
une touffe d'herbe juste le temps d'entre - apercevoir Harlan, puis l'herbe cède, la chute, sur quelque chose qui amorti le choc.



Sergent, ca va ? rien de cassé?

Ah pas un sanglier ni un Korrigan, voix connue

Gengis vit passer la tête d'Harlan, alors là franchement, non mais quelle journée!


Foutre dieu de corne de bique à poil, Harlan, tu peux pas regarder où tu mets les pieds??

Reprends ses esprits, bon sang et Oli, elle est où elle?

Oli, t'es où? Viens m'aider bon sang!!

Soudain, une voix étouffée.

au secours!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Gengis se relève tant bien que mal, aide Oli a se relever.


Et ben je vous le dit moi, quelle journée

Harlan, lance la corde derrière toi, elle est attachée à
l'arbre, et bon sang fait gaffe hein, marre des catastrophes.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mar 22 Déc - 7:33

Harlan se demandait déjà comment faire disparaitre les preuves quand il entendit râler.
Harlan, lance la corde derrière toi, elle est attachée à
l'arbre, et bon sang fait gaffe hein, marre des catastrophes.

Sergent vous êtes en vie ? Ca va ? Il fut tout de même soulagé.
Harlan vérifia la fixation de la corde et en moins de temps qu'il faut le dire, s'en servit pour descendre à la rencontre de Gengis.
Quand soudain : C'est bizarre ce bruit, on dirait un craquem... pouf... Aïe... Bonjour Sergent... heu ...je suis là... Désolé, j'ai glissé Sergent.
La corde avait cassé en pleine descente d'Harlan, qui venait de faire à son tour une chute mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mar 22 Déc - 21:06

Elle sentait son coeur taper comme un fou et le sang lui battre sérieusement les tempes. Incapable de respirer, elle parvenait encore tout juste à penser.

- Mais y va prendre racine, c'est pas possible ! pensa-t-elle en essayant de remuer .............rien, il était allongé sur elle.

Puis soudain, O miracle il eut l'idée de se relever, il était temps. Du coup il la ramassa dans la foulée et elle put enfin reprendre haleine.

- Ben le moins qu'on puisse dire c'est que vous etes pas doué ! s'écria-t-elle furieuse. Je vous ai jamais demandé de descendre à cette allure, vous voulez me tuer, c'est ça !

Oli s'épousseta, un vieux reste de dignité, sans cesser de raler et partit ramasser la torche sur le point de s'éteindre. Grand bien lui prit car à peine avait-elle le dos tourné qu'un nouveau bruit suivi d'un cri la fit faire volte face, la torche à la main.

Elle reconnut le légionnaire Harlan qui les rejoignait de façon tout aussi précipitée et ne put s'empêcher de pouffer. Ah cette première, veut toujours faire comme la quatrième ^^

- Je vous préviens on tiendra pas une section complète dans ce trou ! déclara-t-elle, quand jetant un coup d'oeil autour d'elle, elle poussa un cri et lacha la torche dans le sable qui pour le coup, la flamme déja peu vaillante, s'éteignit ,les plongeant dans la plus totale obscruité.

- Là sur le sol, articula-t-elle, des os, un tas d'ossements, plein de squelettes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 23 Déc - 8:33

Harlan entendit une voix... Ce n'est pas Gengis ! Mais combien ils sont dans ce trou ? Cette voix... Oli c'est Oli.
Mais qu'est-ce que tu fais là Oli ? Et c'est quoi cette histoire... Et mais t'es où, on voit rien là dedans. Vous auriez pu emmener une torche supplémentaire pour faire de l'exploration ! Pffft , la 4ième, vous pensez à rien ! Tans pis, mais c'est quoi ce qui craque sous les pieds? On dirait des... ou plutôt des...
- Là sur le sol, articula-t-elle, des os, un tas d'ossements, plein de squelettes !
...mais oui des OS !!
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 23 Déc - 22:17

Gengis revenait à lui, en ouvrant les yeux il vit, euh il vit rien, il faisait noir, mais il entendit clairement des vociférations, des histoires d'os, auxquelles il ne comprenait pas grand chose, un affreux mal de crâne, et la pénible sensation d'une journée bien difficile.En d'autre terme, l'humeur du sergent était passée au noir.

Crévindiou de cornes de biques à poil, légionnaires, au rapport, immédiatement, je veux de la lumière, je veux des explications, et je veux 50 pompes pour m'avoir fracasser le crâne, allez hop exécution.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 23 Déc - 22:27

Harlan entendit vociférer le Sergent.

Pffft, pouvais pas rester inconscient un peu plus ! se pensa-t-il.

Mais il préféra dire : Sergent, je pense que faire du bouche à bouche à des crânes en faisant des pompes n'est pas la meilleure des choses à faire en ce moment. Ceci dit, je ne suis pas Sergent...

Profitant de l'obscurité...
Allez zou! Et de un, de deux, et de trois, avec une seule main, et de quatre, et de cinq, avec deux doigts, et de six, et de sept, sans les mains, et de huit, oups ! je me suis trahi !

Harlan pouffa de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Jeu 24 Déc - 0:33

Olianna après avoir retrouvé ses esprits, tenta tant bien que mal de retrouver la torche égarée.

- C'est pas possible d'être aussi godiche, elle est pas tombée loin quand meme !!!! se dit-elle en avançant doucement, tatonnant du pied à chaque nouveau pas.

Elle buta enfin sur une chose qui aurait pu ressembler à la torche, elle ramassa l'objet en question, espérant ne pas avoir affaire à un osselet et soupira en constatant qu'il s'agissait bien de la torche.

- Heu sergent vous etes où, je crois que j'ai mis la main dessus, sortez donc votre flamme qu'on y voit un peu plus clair ! Ouh Ouh sergent un mot de votre douce voix serait le bienvenu, surtout pas un geste, c'est pas une bonne période pour moi !

Crévindiou de cornes de biques à poil, légionnaires, au rapport, immédiatement, je veux de la lumière, je veux des explications, et je veux 50 pompes pour m'avoir fracasser le crâne, allez hop exécution.

- Ha ben vous etes là !!!!!!! Bon attention j'arrive avec la torche ! Dites les pompes sergent on va peut être attendre un peu non ? enfin c'est comme vous voulez (psss Harlan, arrete de faire semblant, meme moi j'y crois pas et tu vas finir par énerver le sergent et un sergent énervé c'est jamais un bon plan)

La main d'Oli trouva enfin un bras, qui se revela etre celui du sergent et elle lui colla la torche dans la main.

- Alors Sergent, avec tout le respect que je vous dois (et Aristote sait si je vous en dois !!!) faudrait peut etre voir à se bouger parce que moi j'ai pas envie de trop trainer là dedans et si on pouvait remonter vite fait ca me dérangerait pas ! On reviendra mieux organisé, maintenant qu'on connait l'endroit ! Surtout qu'on a une corde hein !!! D'ailleurs elle est où cette corde ????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Jeu 24 Déc - 10:46

Harlan regarda Oli, un peu gêné.
Heu... une bonne nouvelle, nous avons la corde avec nous... la mauvaise c'est qu'elle est entièrement avec nous...
Heureusement, la pénombre aidant, il ne voyait pas les regards menaçants d'Oli et Gengis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Ven 25 Déc - 20:42

Oli éclata de rire, nerveux sûrement, en prenant la torche allumée que le sergent Gengis lui tendait

- Ah sergent il est trop drôle, Harlan, vous trouvez pas ! Vous êtes tous comme ça à la 1ère, ça doit être sympa ! La corde entièrement avec nous ! même en rêve moi celle-la je l'aurai pas osée, par crainte de sanglantes représailles !! déclara Oli en souriant, bon c'est pas tout ça mais si on jetait un petit coup d'oeil sur le tas d'os, juste avant de partir, parce qu'une fois rassemblés ils seront peut-être moins nombreux que c'que j'avais imaginé !

Olianna balaya l'endroit de sa torche allumée et stoppa la lumière sur un mur devant lequel des os jonchaient le sol. Elle hocha la tête pensivement.

- Il est fort dommage que les épées, surtout celle qui traverse le corps avec le pommeau argenté, soient toutes tachées et rouillées, autrement je l'aurai bien embarquée, j'suis un peu en manque ! Alors à votre avis ils étaient combien à s'entretuer pour le coffre qui se trouve en dessous, parce que selon moi, le coffre et ben il est pas là par hasard !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Ven 25 Déc - 21:21

Harlan sentait la tension dans le groupe qui s'intensifiait

Fais-toi oublier, gros malin, se pensa-t-il.

Il se retourna et aperçu ce qui semblait être une porte.
Tiens, voyons cela.

Alors à votre avis ils étaient combien à s'entretuer pour le coffre qui se trouve en dessous, parce que selon moi, le coffre et ben il est pas là par hasard !

S'entretuer pour un coffre ?, faudrait pas qu'on en arrive là ! se pensa Harlan
Bon, Harlan répare tes bêtises.
Il recula, prit son élan et fonça sur la porte. Il mis un grand coup d'épaule... et crac... ou plutôt croc...et enfin AAIIIIEEEEEEUUUUUUUU!!!
La porte n'avait pas cédé..., contrairement à l'épaule d'Harlan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 26 Déc - 12:51

La porte avait bien résister...

Se retournant Harlan aperçut Oli se dirigeant vers lui. Il fut d'un coup parcouru d'un effroi.

Oli lui faisait-il peur ? Non, mais son attitude : elle avait une épée rouillée à la main ! Sans doute celle dont elle avait parler précédemment... et... aussi de s'entretuer...
Hé Sergent ! Faites quelque chose...
Mais le Sergent ne disait rien.

Harlan c'est la fin... fait honneur à la légion ! Harlan resta stoïque et attendit, et pria une première et dernière fois Aristote.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 26 Déc - 13:14

Gengis pris son visage entre ses mains, et tout en hochant de la tête, il essayait de se calmer. Du calme Gengis, c'est un mauvais rêve, tu vas te réveiller, ce n'est qu'un cauchemar. Il ouvrit les yeux. Arf ben non, pas un cauchemar, et l'autre là il croyait vraiment ouvrir la porte comme ca? pas possible ca, pas possible

Stooooooop. Y en a marre, ca suffit. Alors il est où mon topo de la situation? Elles sont où les 50 pompes? Alors maintenant, dans la discipline!
Oli, tu débarasses les os, tu les tapes dans le coin là, et tu regarde si y a pas une lance ou un truc du genre pour ouvrir la porte! Harlan, Harlan , mon petit Harlan, toi tu te tiens à distance de moi hein, et tu me retrouves cette corde, et je ne veux entendre aucun commentaire. C'est clair? Allez hop exécution, maintenant!

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 26 Déc - 13:55

Sergent ?
Harlan rouvrit les yeux.
Merci Aristote ! dit-il tout haut
Sergent, je suis heureux de vous voir réagir ! (et c'est bien la seule fois ! se pensa Harlan).
Oli, là elle voulait me tuer, j'en suis sûr... que ferait-elle avec une épée à la main... ? et puis y a le coffre... Elle voulait m'achever et tout garder pour elle comme les autres... squelettes.
Voyant le regard du Sergent peser sur lui, Harlan reconnu bien malgré lui :
Oui je sais, Sergent c'est absurde. Je cherche la corde et je me tais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 26 Déc - 15:56

Oli, le regard fixé sur le tas d’ossements s’approcha doucement et avec précaution dégagea l’épée au pommeau d’argent qui l’attirait étrangement. Elle l’extirpa sans trop de mal et sentit son bras parcouru d’une force intense (que la force soit…………………non c’est pas là, c’est plus tard^^)

Elle se retourna vivement au cri qu’Harlan poussa sauvagement, et le vit chanceler en se tenant l’épaule.

Elle se dirigea vers lui, l’épée en main le regard peu avenant tandis que le sergent vociférait.

« Stooooooop. Y en a marre, ca suffit. Alors il est où mon topo de la situation? Elles sont où les 50 pompes? Alors maintenant, dans la discipline!
Oli, tu débarasses les os, tu les tapes dans le coin là, et tu regarde si y a pas une lance ou un truc du genre pour ouvrir la porte! Harlan, Harlan , mon petit Harlan, toi tu te tiens à distance de moi hein, et tu me retrouves cette corde, et je ne veux entendre aucun commentaire. C'est clair? Allez hop exécution, maintenant »

- Pas de problème sergent, juste je m’occupe de Harlan et après je passe au nettoyage !

Oli, au fur et à mesure qu’elle approchait d’Harlan le voyait changer de visage, se décomposer, (il a bu ou quoi, faut qu’il arrête l’eau et les tisanes, lui !! Pas bon pour sa santé)

Elle se trouva près de lui et subitement, les yeux rivés sur la porte, elle leva les deux mains et dans un geste parfait (eh oui) fracassa la lourde chaîne qui maintenait la porte à la paroi murale.

Elle hurla de douleur et lâcha l’épée au sol, se tenant le poignet, mais bon la porte était ouverte et grinçait généreusement en s’ouvrant lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 26 Déc - 16:14

Voyant le résultat obtenu par Oli, Harlan tomba à genoux et pria :
Merci d'avoir fourni un exutoire à la fureur d'Oli. En effet je n'aurais pas voulu être à la place de la porte.
J'écouterais Wantaka, c'est sûr. Merci encore. AMEN

Dans sa précipitation, il n'avait pas pensé à la réaction de ses deux colocataires d'une journée. Il avait prié à haute voix.
Il venait juste de se convertir, la peur d'une mort soudaine aidant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 30 Déc - 12:48

Olianna se tenait le poignet, grimaçant de douleur.

Devant ses yeux inexpressifs, la lourde chaine qui retenait la porte au mur, pendait, sectionnée en deux par le coup d'épée qu'elle avait porté, comme soudainement saisie d'une force inexplicable.

Puis ses yeux se posèrent sur l'épée gisant au sol, brisée en deux sous l'effet du choc. Elle avait agi comme un automate. Elle s'apprêtait à secourir Harlan, qui apparemment ne l'avait pas interprété de la sorte, à moins que son visage n'ait reflété l'attrait subit de l'arme, quand machinalement ses mains s'étaient abattues avec force sur la chaîne. Une douleur fulgurante lui avait alors transpercée le bras et après quelques instants elle reprit contact avec la réalité, la douleur s'estompant doucement.

- Nom de nom de nom de ....................... s'écria-t-elle, irritée par ce qu'elle ne comprenait pas, c'est quoi encore que c'te affaire !!! et elle alla ramassa la partie basse de l'épée fixée au pommeau.

- Et toi Harlan, tu fais quoi en train de prier ! Non mais j'y crois pas !!!!!!!! c'est peut être pas le moment idéal pour ça ! Ah j'y suis tu fais tu zèle parce que le sergent Gengis est tout frais baptisé !!

Puis ses yeux se posèrent sur le coffre qu'elle n'avait pas encore eu le temps de déblayer.

- Y en a qu'une qui bosse ici ! grommela-t-elle passablement énervée.

- Heu Sergent vous voulez pas l'ouvrir le coffre, parce que moi là, je le sens pas trop ! et puis si jamais y a plein d'écus et ben....................
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 30 Déc - 14:14

Y a pas à dire des fois on n'est pas aidé. Une femme, même légionnaire, qui se lance comme une folle sur une chaine avec une épée, histoire de se casser tranquille le poignet, un gars qui croit que la femme en question veut le trucider, alors qu'ils sont dans la même légion, et qui se converti par le saint esprit soudain, non Gengis se sentait pas aidé.
Bon, ca y est, le vent de folie est passé? On peut revenir aux fondamentaux, genre un sergent donnant des ordres et deux légionnaires qui les suivent? Je dis ca comme ca, histoire de reprendre un peu pied hein. Bon j'ouvre le coffre, Harlan, je veux cette fichue corde, je le répéterais pas une nouvelle fois!! et Oli, ben tu jètes un oeil à ce qu'il y a derrière la porte, t'as l'air de faire peur à tout le monde donc.

Gengis ouvrit le coffre, et y trouva juste un parchemin, rédigé dans un langage qu'il ne connaissait absolument pas, de drôles de signe, en forme de clous.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Mer 30 Déc - 14:23

- Heu Sergent vous voulez pas l'ouvrir le coffre, parce que moi là, je le sens pas trop ! et puis si jamais y a plein d'écus et ben....................

Harlan voyait Oli faire de grands gestes, visiblement énervée.
Son regard alla de Oli à la porte, de la porte au coffre, et du coffre à Oli... jusqu'à ce qu'il prenne une décision.

Un besoin d'air frais, et surtout de vivre lui monta au coeur.
Au diable l'avarice, et le coffre !

Il se releva donc, et essayant de longer la paroi mal éclairée se dirigea vers la porte.
Sacré coup porté ! Oli a pulvérisé la chaine... et l'épée., se murmura-t-il.
Discrètement il essaya de faire manoeuvrer la porte, mais... sans succès.

Et là il entendit le Sergent :
Bon j'ouvre le coffre, Harlan, je veux cette fichue corde, je le répéterais pas une nouvelle fois!! et Oli, ben tu jètes un oeil à ce qu'il y a derrière la porte, t'as l'air de faire peur à tout le monde donc.

Heu, oui, Sergent. Harlan, fut parcouru d'une panique soudaine incompréhensible. La corde ? Ou est cette fichu corde. Ah oui je l'ai laissé là où j'étais en train de p... heu... réfléchir tout haut.


Pfft, j'étais à deux pas de pouvoir foutre le camp, grrrrr... foutu Ser..heuuu zut quoi ! marmonna Harlan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   Sam 2 Jan - 21:27

La curiosité l'emportant sur l'agacement, Oli, après avoir constaté que le légionnaire Harlan se dirigeait vers la porte qu'elle avait fini par ouvrir au prix d'un effort particulièrement douloureux, le vit revenir, et se promit de lui demander par la suite ce qu'il comptait faire exactement.

Puis, tournant la tete elle aperçut le parchemin entre les mains du sergent Gengis. Elle fut déçue de constater l'absence de jolis écus sonnants mais finalement cela éviterait les problèmes de partage^^.

Elle s'approcha discrètement du sergent et par-dessus son épaule tenta de jeter un coup d'oeil sur le parchemin. L'obscurité l'empêcha ne serait-ce que de voir s'il était écrit et puis après tout, le sergent s'il le désirait lui montrerait bien sa découverte.

Elle retourna donc vers la porte qui s'était légerement refermée et du bout de sa demie épée, l'écarta afin de jeter un oeil prudent et découvrir enfin ce qui se cachait derrière cette porte. Celle-ci grinça fortement et s'ouvrit sur l'obscurité. Au bout de quelques instants, ses yeux s'habituant à cette pénombre Oli distingua une sorte de chemin.

Un souterrain.

Elle n'en voyait pas grand chose excepté deux porte-flambeaux accrochés aux murs de chaque coté, près d'elle et décorés de toiles d'araignées, elle s'empara de l'un d'eux et revint l'allumer à celui du sergent.

- Bon alors sergent qui m'aime me suive, bon ben vous précipitez pas non plus^^
j'ai peut etre trouvé une autre sortie vu que la corde reste introuvable, déclara-t-elle en voyant Harlan les mains vides, derrière la porte, y a comme un passage, ça vous tente ?

Elle finissait sa phrase tournée face à ses deux compagnons, quand elle entendit un grognement derrière elle qui la cloua sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAMPIGNONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAMPIGNONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comme on cueille des champignons [Celanyth, Logan, Ysabella]
» Patrouille des champignons
» un atlas des champignons
» Fête de la pomme, du miel et des champignons
» Flore magique ? Mille herbes et champignons magiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: SECTION RP :: LA FORET-
Sauter vers: