CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 QUELQUES JOLIS MOTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: QUELQUES JOLIS MOTS   Mer 16 Déc - 19:51


C'est au pied de ce vieil arbre majestueux que Clothilde ralenti le pas, il était si grand, si imposant et si beau qu'elle resta de longues minutes à le contempler. Elle découvrit en s'approchant que son écorce était recouverte par une abondance de poèmes, certains très anciens, certains dans une écriture qu'elle ne connaissait pas, d'autres plus récents.

Après en avoir lu certains elle s'adossa contre le tronc et s'y laissa doucement glisser, une brise légère balayait le peu de feuilles restant au sol, les derniers pâles rayons d'un soleil d'hiver jouaient au travers des branches dénudées, toute cette nature qui commençait à s'endormir au rythme de la saison hivernale qui se profilait rendait Clothilde un brin nostalgique.
Depuis qu'il était parti, elle avait l'impression que le temps ne s'écoulait plus, tout était comme figé autour d'elle... ouvrant sa besace elle en sortit un parchemin et une plume peut-être que l'écriture l'aiderait à chasser toute cette solitude en elle... et pour le savoir le mieux était d'essayer !

Elle commença par écrire un prénom, celui pour lequel étaient destinées ces quelques lignes :

Citation :
Gengis,


Tu me manques de ça j'en suis sûre
Tu me manques c'est tellement dur
Tu me manques chaque jour un peu plus
Tu me manques chaque instant à jamais
Tu me manques et du matin jusqu'au soir
Je me nourris à l'idée de te revoir
Tu me manques ton absence est ma douleur
N'oublies jamais que tu es le gardien de mon Bonheur
Tu me manques y'a rien à y faire
Tu me manques y'a pas de mystère
Alors s'il te plaît... Reviens moi vite !

Oui... d'avoir couchés ces mots sur ce parchemin lui procura une onde de tendresse pour celui qui était si loin d'elle en ce moment.
Elle reviendrait dans cet endroit propice pour s'évader quand tout autour d'elle deviendrait trop oppressant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Ven 22 Jan - 18:22

Clothilde ne croyait pas revenir aussi vite au pied de cet illustre arbre, elle avait des projets, des choix à faire et un peu de calme l'aiderait certainement à réfléchir afin de trouver le bon chemin, la lumière à ses méditations. D'abord trier... alors premièrement le baptême toujours au point mort enfin en attente du bon vouloir de certain ceci entraînant le mariage par la même occasion dans un avenir lointain, bah ! tout cela ne se présentait pas comme elle aurait aimé mais il est vrai qu'on ne faisait pas toujours ce que l'on voulait, elle en avait la preuve sous le nez ! Et puis deuxièmement, il y avait aussi sa grande envie d'intégrer un ordre royal mais le baptême étant obligatoire... cela en interdisait l'entrée pour le moment et la décourageait aussi, il fallait bien le reconnaître ! Mais maintenant un troisièmement venait de se greffer et oui ! La Légion de Thouars la tentait aussi alors il fallait choisir et ne pas se tromper...

Elle se mit à écrire sur un parchemin qu'elle avait toujours à disposition dans sa besace :

Citation :
Mes Choix


Ne tentez pas d'interpréter mes choix
Ce sont eux qui me construisent
Ils pourront m'alourdir d'un certain poids
Jusqu'à ce qu'ils me détruisent

Je me relèverai quoiqu'il arrive à chaque fois
Je constaterai les réactions qu'il produisent
Même s'ils ne respectent pas les lois
Pour atteindre les pires sottises

J'assumerai en toute occurence
Je resterai fière
Non sans prestance

Je ne suis pas de pierre
Mes choix seront sans virulence
J'y resterai accrochée tel le lierre.


Elle le suspendit de façon à ce que le vent ne l'emporte point et s'en retourna.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Mar 23 Mar - 14:36

Olianna depuis quelque temps cogitait fort, trop fort surement, elle en attrapait même de violents maux de tete.
Alors elle marchait dans la forêt, pour se détendre et réfléchir. Surtout réfléchir (comment ça c'est pas possible !!)
On inspire, on expire..........on inspire on expire...........on inspire on........... bon ben ca va maintentant on a compris..........

Elle arriva à l'arbre à poèmes, majestueux, sompteux, grand aussi, et commença à lire la foule de réflexions, pensées, déclarations, murumures, soupirs, délires, plaisirs etc..... qu'il recelait puis sourit à son tour.

Elle reconnut certaines proses, signées d'ailleurs (aucun mérite), mais d'autres qui ne pouvaient etre comprises que par les seuls intéressés.

Elle constata que de tout temps l'être ne pouvait s'empêcher de communiquer ses sentiments, bons, mauvais, gais, tristes, ses attentes, ses espoirs, ses désespoirs, ses angoisses, ses tristesses, enfin beaucoup de mélo, de négatif, voire que du négatif !!!!

D'ailleurs elle était bien venue aussi dans ce but, en rajouter une petite couche à cet arbre qui n'en pouvait plus de supporter toute la tristesse du monde ! (Enfin au moins celle de Thouars)

A cela près qu'elle n'avait ni papier ni plume ni encre pour tracer le moindre mot, elle avait bien une petite dague qui aurait pu lui servir à graver un coeur brisé, avec un grand B et un grand O mais bon elle répugnait à meurtrir cet arbre en creusant son écorce et égratigner son tronc. Quelle cruauté ! Il vivait autant qu'elle et depuis si longtemps déjà et il lui survivrait surement bien longtemps après qu'elle ait quitté ce monde.

Et oui elle en était là la p'tite Oli, pas désespérée, non,...............enfin je pense pas quand même................ mais bon pas loin.
Et tout ça à cause de qui ??????????? je vous le demande un peu, tiens, même je vous le donne en mille................UN LEGIONNAIRE !!!!! eh oui c'est pas toujours que du bonheur la légion !!

Un beau légionnaire qui faisait battre son coeur (Soupirssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss)
Seulement voila le beau légionnaire il fait pas dans la simplicité, et la pauvre Oli et ben elle comprend plus rien.
Alors si seulement le destin ou le beau légionnaire pouvait lui faire un signe, elle serait tres contente Oli............ enfin ça dépend aussi du signe^^.

Elle se laisse glisser le long du tronc et s'assoit le dos contre cet arbre au moins centenaire qui a déjà tant vu d'amours malheureux ...........peut etre heureux aussi mais beaucoup moins.
Pour pleurer, non !!
Pour réfléchir, encore
Pour espérer........... surtout !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Mer 15 Sep - 23:20

Endormi au pied de l'arbre à poème, benji fit un rêve qui lui rappelait de merveilleux moments:

Laisser moi vous conté une histoire,

Il y a plusieurs mois maintenant, Thouars fut le lieu d'une rencontre merveilleuse entre deux personnes.
Ces deux personnes se rencontrèrent pour la première fois en taverne.
Elle était Légionnaire de la légion poitevine, il se trouve qu'il était également légionnaire.
Cependant ils venaient tout juste de faire connaissance.
Elle avait déjà une famille, lui il vivait seul.
Ils discutèrent tous les deux pendant quelques heures. Ils semblaient s'entendre à merveille.
Si bien que le lendemain, ils recommencèrent à discuter jusqu'à des heures parfois déraisonnable.
Mais ils s'appréciaient de plus en plus, et commençaient déjà à se rapprocher l'un de l'autre.
Les jours passèrent, et ils étaient de plus en plus complice, ils leur arrivaient même de se perdre dans le regard de l'autre.
Un jour, très tard dans la nuit, ils échangèrent leur premier baiser. Ce fut un moment aussi fusionnel et qu'agréable.
Une histoire d'amour commençait à naitre entre ces deux personnages, ils s'aimaient et rien ne semblait pouvoir entacher leur relation.
Cependant, il était très impulsif, et du jour au lendemain, sans raison évidente, il décida de quitter sa maison à Thouars.
Pourtant ce fut un déchirement autant pour elle que pour lui mais il avait besoin de partir.
Pendant un temps, ils échangèrent des mésanges, mais cela ne dura pas, car la distance les éloignait.
Durant quelques mois, ils vécurent chacun de leur côté, sans échanger.
Il n'y a pas si longtemps, le destin les réuni de nouveaux.
Une menace pesait sur l'alliance du Ponant. Ils se retrouvèrent donc à Thouars, afin de partir pour l'Anjou dans le but de chasser les intrus.
A ce jour, le conflit n'a pas encore aboutit, et ils demeurent tout deux dans le doute le plus profond. Mais leur sentiment commun, leur permettait de survivre. La peur n'est pas seulement la mort, mais bien plus (pour lui en tous cas) de perdre l'autre à tout jamais sans avoir vécu réellement leur histoire.
Leur sort est désormais dans les mains de dieu.....


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Ven 17 Sep - 21:50

La journée doucement tirait à sa fin. Le soleil se couchait, laissant filtrer ses derniers rayons à travers les arbres centenaires. Lumière magique, féérique, irréelle et pourtant intensément belle. Quelques rares pépiements d'oiseaux, égarés, énervés, amoureux, comment savoir, la vie des oiseaux, un mystère parmi tant d'autres, qui lui échappe aussi.
Elle marche au hasard, mais le hasard existe-t-il vraiment ?
Ne serait-ce pas plutôt son destin ou encore mieux son coeur qui guide ses pas vers........
Elle ne sait pas, elle n'y songe même pas, juste elle avance et pense......enfin peut être
Puis soudain il se dresse devant elle, imposant, presqu'incontournable, irritant. Il bloque son regard, lui impose sa présence, la force à voir ce qu'elle aurait ignoré surement, tant elle était attirée par les dernières clartés alors que c'est la terre qui l'appelait.
Les basses branches la gênent et elle contourne cet obstacle. Alors elle le voit, cesse sa marche, le coeur soudain en émoi.
Sous cet arbre, un légionnaire se repose, endormi, perdu dans ses rêves, seul au monde en cet instant.
Elle le regarde et sourit. Elle le trouve beau, doux, et s'approche de lui.
Elle aimerait déposer un baiser sur ses lèvres, mais n'ose pas. E!le ne veut pas briser son rêve, il semble heureux, loin de toutes préoccupations.
Elle hésite, mais la tentation est trop forte, elle se baisse et approche son visage du sien. Elle effleure d'un baiser ses lèvres fraiches et se relève doucement.

- J'espère maintenant faire partie de ton rêve Benji.

Elle s'éloigne lentement de lui, en souriant. Les rêves peuvent-ils devenir réalité ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Mer 29 Sep - 9:13

Clothilde se sentant pour le moins inutile, délaissée ces derniers temps alla au pied de l'arbre à poème, en pensant que ça faisait des lustres qu'elle n'en recevait plus... elle respira un grand coup mais quand donc allait partir cette boule qui l'oppressait ces derniers jours, cette angoisse qui ne la quittait plus, cet étau qui enserrait ses tempes, elle n'en savait rien elle ne ressentait que solitude.
Elle regarda autour d'elle afin d'essayer de penser à autre chose la nature avait ce côté calme qui peut être l'aiderait, toutes les senteurs d'automne, les couleurs chaude si belles à regarder mais bon elle y arrivait pas elle ne voyait que les jours qui raccourcissaient, la lumière qui disparaissait bien trop vite à son goût pour laisser la place à la nuit qui depuis un certain temps lui apparaissait parer de cris, de sang...

Elle se décida à accrocher tant bien que mal le parchemin afin qu'il ne s'envole point au premier coup de vent le relut et faisant demi tour s'en repartie seule dans la forêt, son refuge.


L'ennui

L'ennui vêtu de gris,
De chaque minute il fait une journée.
En voilà un
Bien mal distribué,
qui allonge la vie
De ceux qui ne savent qu'en faire.


La Crédulité

C'est la fenêtre ouverte
D'une âme sans méfiance.
Des brises légères y amènent
Des odeurs de bleuet
Et d'encens
Des rêves de justice
Et des élans de foi.
Un voleur pourrait
aussi bien s'y glisser.
Mais que ferait un voleur
D'Innocence ?


La Confiance

C'est la soeur jumelle
De la méfiance.
Qui est née en premier,
Tête en bas.
Mais la confiance reste austère,
Dit qu'elle se mérite
Hésite à se donner...
Jeune gens
Ne courez pas ces filles.


Guy Dumoulin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   Mer 15 Déc - 13:02

Cornélia avait toujours aimé écrire, du moins quand le temps le lui permettait.
Et son élan pour les mots allaient croissants avec ses émotions du moment.
En l'occurrence, des émotions, en ce moment, elle en avait une multitude et tout naturellement elle prit de nouveau sa plume pour
tenter de coucher sur le vélin ce qu'elle ne pourrait jamais réussir à dire par la parole car trop fière…

Elle s'installa tout contre l'arbre, griffonna ce qui lui venait en pensées puis après avoir souffler sur l'encre pour la sécher, roula le parchemin
qu'elle accrocha à une des branches basses qui étaient déjà chargées…


Dans le crépuscule de l'automne
Elle chante cette ode monotone
L'or du soleil couchant flamboyant,
D'une pointe de lumière signant
Cette larme dans sa course folle,
Glissant sur sa joue dans une farandole
De sensations de tristes émotions
Complainte silencieuse de son nom.
Le rougeoiement du ciel faisant écho
À son cœur blessé qui coule à flots.
Balayée par le zéphyr rugissant,
Seule elle contemple indolemment,
Le passage du temps meurtrier
Qui a choisi de l'en épargner.
Ses peines restant inavouées
Par delà ses lèvres scellées.


Elle écrasa une larme impromptue qui la fit frissonner puis regarda le message accroché quelques instants
avant de tourner le dos et de repartir sans se retourner, ombre presque mythique dans la brume givrée…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QUELQUES JOLIS MOTS   

Revenir en haut Aller en bas
 
QUELQUES JOLIS MOTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les jolis mots...
» Quelques mots couchés sur le papier. Ni plus ni moins.
» L'histoire en quatre mots
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: SECTION RP :: L'ARBRE A POEME-
Sauter vers: