CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et au milieu coule une rivière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et au milieu coule une rivière   Dim 19 Sep - 23:44

Oli arriva près de la rivière, calme par endroit il suffisait d'un rien pour qu'elle s'affole, s'emporte, ravageant tout sur son passage, comme son coeur l'était actuellement.
Elle marchait lentement le long de l'eau argentée, légèrement agitée par quelques remous, écoutant son mélodieux murmure courir de ville en ville.
Une idée saugrenue, lui traversa l'esprit tout du moins ce qui pouvait encore être considéré comme tel. Saugrenue peut-être pas, mais qui aurait cependant le mérite d'être défintive. Se laisser porter sur l'onde face au soleil, et ne plus etre maitre de son destin.
Elle ferma les yeux, fortement tentée par cette idée, imaginant l'eau fraiche la pénétrer, l'envahir et la guider.
Puis elle pensa à tout ce qu'il y avait encore à faire et la réalité la frappa, non...........enfin pas maintenant. Il y avait Flore, elle ne pouvait d'un côté espérer et de l'autre vouloir en finir.
Elle avait décidé de se rendre utile en ces périodes tourmentées peut-être, et elle se devait d'être honnête avec elle-même, surtout pour ne plus penser.
Tourmentés, certes les temps l'étaient, mais surement moins qu'elle.
Elle venait se rafraichir le corps, l'esprit. Tout ce qu'elle voyait depuis quelque temps la laissait désemparée et son seul rempart venait de s'écrouler.
Comment accepter ce qu'elle vivait si le seul être prêt à l'aider, à la soutenir par sa tendresse et sa présence, s'éloignait d'elle aussi.
Elle savait tout, il lui avait tout expliqué, mais elle ne pouvait se résoudre à le suivre. Son honneur le lui interdisait alors que son coeur, son coeur explosait de douleur. Elle faisait un choix douloureux car peut etre plus jamais elle ne le reverrait, plus jamais il ne lui sourirait, plus jamais ils ne s'aimeraient.
Elle se laissa tomber sur l'herbe, en proie au plus grand doute. Et si elle ne faisait pas le bon choix, si à cause de son honneur elle perdait bien plus encore ?
Elle regardait l'onde qui glissait devant elle et qui ne suivait qu'un seul chemin.
Elle se leva et s'approcha de l'eau, lava ses mains longuement puis son visage. Elle ne savait plus ce qu'elle devait faire. Le rejoindre, ou attendre que le destin se manifeste d'une façon ou d'une autre ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Jeu 23 Sep - 22:06

Elle avait pris l'habitude de venir se ressourcer dans cet endroit. Ben déjà y avait pas foule et d'une, et de deux y avait même personne !! Parfait.
Aujourd'hui elle n'avait pas envie de pleurer, juste envie d'hurler, juste son nom.
On sait jamais des fois qu'il entende !!! ce qui serait surprenant, et qu'il vienne ce qui serait carrement miraculeux.
Mais les miracles, Matt avait tout raflé, fallait plus compter dessus !
Elle s'allongea dans l'herbe et se perdit dans la contemplation du ciel. Bleu, immensément bleu, grand si grand. Il y avait bien quelques nuages, mais ridiculement petits par rapport au reste. Pourtant, ils étaient attirants, si lumineux, si moelleux, que l'envie d'y plonger lui venait à l'esprit. Son pauvre esprit fatigué pour "pLonger" dans un nuage fallait vraiment voir le monde à l'envers.

Où était-il, que faisait-il, l'oubliait-il ?

Les nuages se déplaçaient lentement, modifiant leurs formes, leurs contours, leurs aspects, seules persistaient la luminosité et la beauté.

Pensait-il à elle, était-il encore à Saumur ?

Ils traversaient l'espace majestueusement, avec une grâce infinie pour finalement disparaitre, absorbés par un gigantesque voisin ou percutés par la violence d'un ciel encoléré.

Etait-il blessé, était-il encore vivant ?

Elle ferma les yeux, sentit ses cils mouillés, une larme qu'elle essuya d'un revers de manche rageur, non ! Pas de larme Ras le bol de pleurer !! Puis la fatigue l'enveloppa lentement, et elle s'endormit dans l'herbe, sous un ciel immaculé.

L'aimait-il encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Lun 18 Avr - 7:19



Des mots ..

Et puis plus rien ..

Il était parti ..La laissant …

Olianna était mourante, et rien d’autre n’arrivait à pénétrer son esprit ..
Une vie , qui baissait , doucement , qui tenait plus qu’à un fil ..Une vie .. Ce qu’il y avait de plus important .. Une vie ..
Ce pourquoi ils se battaient à la légion
Leur adage ; préserver et protéger des vies ..

Ses pensées tourmentées occupaient tant son esprit qu’il ne prit garde ou le menait ses pas ..
Tête baissé, ne voyant que les galets sur le sentier, il ne ressentait plus rien ..
Le froid de l’aurore ne l’atteignait pas
Les oiseaux louant les premiers rayons du soleil ne l’atteignait pas
Le clapotit du ruisseau qui se profilait devant lui chantant gaiement ne l’atteignait pas

Solitude ..

Il leva les yeux lorsque son pied glissa sur la mousse d’un rocher .

A sa gauche, un petit moulin qu’il n’avait jamais remarquer grinçait , sa complainte vint faire écho à sa peine ..
A présent assis sur un rocher, sa tête reposant en arrière sur un pan vermoulu du moulin , il ferma les yeux , une image vint s’imposer à lui ..




Elle lui manquait ..

Oli était mourante .. Clo lui avait parler d’une lettre … Il n’y croyait pas .. Rien n’ébranlerait cette conviction ..

Ce qui jouait contre elle, c’était sa faute passée, a cause de cette seule erreur, on la gardait dans le viseur , prêt à juger le moindre de ses actes, guettant ses faits et geste pour la méjuger ..

Les mots …

Ceux pour accabler vous sont jetés au visage et vous détruisent, ils étaient plus facile à dire , faisait même plaisir, oui, il soulageait votre ranceur et faisait du bien ..

Les recevoir était autre chose.. Les mots , ceux qui détruisent …

Il y avait ceux qui pourraient vous soulager , ou réparer .. Mais ceux là ne trouvait pas le chemin jusqu’à être prononcer ..Ceux là étaient tù ..occultés … par manque de courage .. alors on laissait aller les choses .. et doucement , insidieusement les non dits vous plongeaient dans un gouffre sens fin ..

Il avait tirer un trait sur le mariage ..

Car les mots dont il aurait eu besoin , dont elle aurait eu besoin , ceux des gens qui croyaient en vous , ne venaient pas.. seul ceux qui accablent vous parvenaient ..

Machinalement , il porta sa main sur son annulaire, il y portait l’alliance, celle que Clara aurait du lui passer au doigts , ce 25 octobre .. Qu’elle aurait du lui passer au doigt le 7 mai .. il la fit glisser doucement , y déposa en baiser , puis la jeta dans la mare à ses pieds ..
Il ne se sentit plus la force de tout reconstruire encore .. On avait jurer d'empercher encore ce mariage ...

Il était vidé ..

Sur son poitrail, il portait un médaillon .. Celui-ci ne le quitterai jamais .. jamais .. comme ce qui lui restait dans le cœur .. Il l’aimait , mais avait choisi de prendre un autre chemin ..

Reconstruire , pour voir encore et encore tout tomber … Il n’avait plus le courage …

Cette pensée le mis en colère

Il se releva doucement , tout ses muscles bandés .. tendu à l'extrême , gonflés par une poussé de colère .
un noyau brulant montat de ses entrailles, et insidieusement serpenta se faufillant dans ses poumons lui enserrant le coeur ..

Libérer la tension, avant qu'elle ne fasse exploser le cerveau ... il grogna avec rage en se jetant sur une branche de chataîgner qu'il arracha à l'arbre . Le craquement fit écho sur le miroir de l'étang ;

Crac..Crac..crac ...

Ed s'en servit pour faucher les herbes folles , brassant du vent ..il tournoyait sur lui même, fauchant tout dans des gestes rageurs , accompagnant l'effort par HANNN HAAAAA ...AAAARG .... frappant les troncs..il n'arrêterait que lorsque son bâton serait complètement déchiqueter ...


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Mer 20 Avr - 19:30

Gengis avait besoin de calme, il déambulait sans but et ses pas le conduisirent près de la rivière. Le calme fut alors rompu par des bruits de chocs et des cris. Gengis se dirigea vers la source de vacarme et aperçut Edemias qui frappait violemment la végétation.

Hola Ed, crois-tu vraiment que la végétation du coin mérite ce traitement?

Il s'approcha, tendant la main pour saluer son filleul.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Mer 20 Avr - 21:15

Son acharnement avait fait fuir la faune à l’entour de la mare.

La sueur commençait à couler dans son dos et ruissela le long de ses bras aux muscles bandés.

Il n’avait pas entendu venir quelqu’un, ni même deviné une présence , c’est la voix de Gengis dans son dos qui , soudain, stoppa son brassage.
Dans le dernier mouvement de fauchage , il lâcha son bâton qui tournoya dans un sifflement inquiétant et alla finir son vol dans la mare.

Edémias resta un instant paralysé , surpris de trouver ici le Sénéchal.
Haletant , il mit quelques secondes à répondre , serrant les poings pour se ressaisir.

Le regard amical de Gengis eu le don de faire relâcher sa tension plus efficacement que son accès de colère, Il desserra ses poings, essuya ses mains sur ses braies, avant de tendre sa pogne à son parrain :

Gengis, je ne t’ai pas vu arriver , Bonjour ..

Edémias jeta un regard sur l’ampleur des dégâts autour d’eux , rien de bien grave, les épis sauvages et herbes folles repousseraient, il balaya d’un geste de la main le problème. Il réussi à articuler:

J’en connais un qui à dit un jour vouloir s’acharner sur un cochon pour se calmer …


Gg se reconnaitrait surement.. Son mariage à lui devait être repoussé à cause du conflit en Anjou .. Clothilde en avait fait un drame .. Il se souvenait des tractations et médiations qu’il avait fallu pour convaincre sa sublime d'avancer la date ..

Ed désigna l’étang et s’y rendit pour puiser dans le creux de sa main, plusieurs louchés d’eau clair qu’il projeta sur son visage et ses bras en toilette sommaire, avant d’utiliser le pan de sa chemise pour s’essuyer.

Excuse moi, j’avais besoin de me rafraichir.
As tu un peu de temps Gengis ?
Nous sommes seul ici , j’aimerais en profiter pour te parler ..
Tu dois bien imaginer ce qui me contrarie ..


Il se laissa à nouveau choir sur un rocher prêt de la mare et prit sa tête entre ses mains .. En phrases hachurées, il tenta d’expliquer son tourment:

Je suis vraiment très inquiet pour Olianna ,son état à l’air grave , mais aussi pour Clara ..
Pour nous ... Il y a tant de chose qui bouscule notre couple , depuis trop longtemps ..


Il fit une courte pose, tentant de rassembler ses idées avant de reprendre dans un soupir:

Un pigeon m’est parvenu , me disant que Lafée dilapidait ses biens sur le marché ,qu’elle était prise d’un coup de désespoir .
J’étais resté à Poitier après l'alerte , et l’avais renvoyé à Thouars après avoir trouver Oli sous les remparts , j’étais complètement attéré , dans l’incompréhension totale et pour la première fois, je ne savais plus que faire.. J’étais perdu ..

Avec ce pigeon, qui fut un révélateur pour moi, J’ai aussitôt enfourché ma monture pour la retrouver ..J’ai eu très peur ..
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Jeu 21 Avr - 12:38

J’en connais un qui à dit un jour vouloir s’acharner sur un cochon pour se calmer …

Petit sourire de Gengis a l'évocation de ce souvenir, finalement tout c'était arrangé, il l'avait épousé sa merveille.

Certes, mais la finalité était plus positive, car enfin un cochon massacré, ca donne du saucisson, produit à haute valeur ajoutée, rien à voir avec l'excès d'énergie produit ici, soit, là n'est pas le propos.

Puis Ed commença à expliquer les raisons de sa colère, bien sûr Gengis avait bien une idée de ce qui le tourmentait, il avisa un vieux tronc renversé à proximité du rocher, se dirigea vers lui, puis s'asseyant d'un geste il proposa à Ed de continuer, de toute évidence il avait besoin de s'épancher.

Continue, je t'écoute, dis-moi tout ce que tu as sur le coeur, nous en parlerons ensuite.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Ven 22 Avr - 19:03

Ed leva un instant les yeux sur Gengis, y lisant toute son attention bienveillante, il prit une profonde inspiration , cherchent ses mots .. Qu’il était donc difficile de rassembler ce qu’il avait envie d’exprimer.

Il était diplomate,il avait appris que les mots avaient une portée importante , qu’il fallait les choisir avec soin, surtout dans un écrit , qui serait une trace, mais aussi dans une négociation ou un entretien, car ils pouvaient , s’ils n’étaient pas soupesés et bien placés dans leur contexte , exprimés le contraire de l’idée première et provoquer un malentendu.

Il réfléchit , se frottant d’un geste las son menton , il opta de ne pas parler de la rumeur , ni de ceux qui en faisaient écho et y était réceptif, il se refusait de couper du bois sur le dos des personnes qu’il côtoyait, et qui , par leur présence même en un lieu aussi symbolique que ce que représentait la Légion, avait en commun avec lui , une partie de ses valeurs.. L’abnégation de soi, pour protéger leur comté, ses habitants et qui pour sauver des vies, n’hésitaient pas à exposer la leur ..

Il opta de parler d’elle , de la femme qu’il aimait .. Celle qui, dans son désespoir, comme Oli , avait voulu disparaitre , comme si c’était la solution ou une délivrance ..

Un frisson d’horreur le parcouru .. La gorge noué , il raconta :

Je l’ai rencontré le 7 mai 1458 , à LR, en mission avec la légion , à cause d’un énergumène qui prônait la dissidence et troublait les élections municipales à tel point que l’on craignait des ennuis.

J’ai passé la porte de la taverne , et elle était là , avec Animos et Darkhell ..
Elle n’a plus jamais quitté mon esprit.

J’étais tellement troublé que je n’ai pas réussi à dire grand-chose , mais je voulais agir afin de la marqué et que mon passage en taverne , ne soit pas oublié.

Le même soir, dans la nuit j’ai prit un bain glacé , pour y puiser une offrande et j’ai envoyé ma chouette au campement de la légion, avec un nénuphar.


Il sourit à ce souvenir , il regarda GG et rit doucement :

Sais tu ce qu’elle a fait ? il y a prescription maintenant , je puis le dire ..

Il sourit encore , amusé , et fier d’elle ..:

Elle a déserté le campement , sans bruit , sans en aviser personne , pour suivre ma chouette et voir qui lui faisait ce présent ..
Heureusement qu’il n’y avait pas eu d’alerte ce soir là .. mais de toute façon, ma bicoque était toute près..elle pouvait rejoindre son unité rapidement .


Il redevint sérieux tout à coup, plongea ses yeux dans la mare et continua ..

Je l’ai revue le lendemain, en taverne , et tous les autres soirs, j’étais amoureux fou, je lui ai fait une cour assidue ... Darkhell et Animos m’ont menacés de m’occire si je devais un jour faire du mal à Lafée .. Toi aussi ..je n’oublierais jamais ..j’étais gringalet à l’époque , vous étiez tout en muscle ..j’en menais pas large .. mais la jeunesse est hardie ..


Petit sourire espiègle ;

Lorsque la mission à LR fut finie, Clara obtiens du Général que je puis me joindre à la lance , j’ai quitter LR pour Thouars ..

Tu sais à peu de choses prêt tout le reste .. Tout a été bien , jusqu’à notre mission en Anjou en automne dernier .. Elle était maire, enceinte , j’étais loin depuis un certain temps avec la 4ème ..
Nous vivions notre couple, sous les yeux de tous .. et il y a eu cette faute , ce dérapage .. Tu sais le tourment que j’ai vécu ..

On aurait pu me l’apprendre d’une autre façon, les choses auraient pu se passer de façon plus digne , plus discrète aussi . Aujourd’hui on en serait pas là .. Beaucoup n’aurait pas été au courant de ça.


Des larmes de rage et de désespoir vinrent inonder ses yeux , qu’il s’obligea à contenir ..
Il noua ses bras autour de son estomac qui se crispait sous la colère .. et continua son récit, sur un ton monocorde, racontant comme pour lui-même :

Maintenant il y a Oli .. Sa bataille pour la vie .. la lettre qu’elle à laissé ..

Clara est dans tous ses états ..


Il poussa un soupire douloureux ..

Elle s’est mise dans une situation terrible ..


Il leva les yeux vers son parrain et les planta dans les siens ;

Gengis , Clara est la femme que j’aime , et je sais exactement pourquoi je l’aime ;

Elle est généreuse ..elle est prête à donner tout ce qu’elle a pour aider quiconque en aura besoin .. elle donnerait même les biens qu’elle n’a pas si elle pouvait ..

Elle est prête à se faire Lionne et défendre ceux qui seraient opprimés ou victime d’un tiers , et ce sans condition .

Elle a du caractère , ange plein de douceur et aimante à ses heures, et volcan effervescent à d’autre .

Je la connais par cœur GG , je l’ai dans la peau .. Je ne puis imaginer une vie sans elle . Je l’aime avec sa force et ses faiblesses .. et ses faiblesses je les connais, je ne les accepte pas forcement , alors au lieu de l’accabler , je lui tends la main et je l’oblige à se chercher en elle .. je la place devant son miroir, son image et alors , elle est obligée de se remettre en question ..

Aujourd'hui elle souffre , mais comme tout le monde , comme toi et moi , elle a droit à l’erreur ..et droit au pardon .. et droit au respect ..comme tout être humain ..Car le propre de l’humain, est sa propension à se montrer bienveillant et à tendre la main à celui qui est perdu. Celui qui enfonce un être faible , agit comme une bête .. Je suis un être humain , et si être humain est être faible , alors je suis faible , et fier de l'être ..

Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Mer 27 Avr - 20:34

Gengis écoutait Ed il connaissait tout de ce qu'il était en train de lui dire, ou presque, il savait aussi qu'il l'aimait, sinon, et bien sinon effectivement Gengis lui aurait fait passer un sale quart d'heure. Pourtant, quelque chose chiffonnait Gengis, et ce depuis le début, et puisque le ton semblait à la confidence, et qu'il était son parrain, le moment semblait idéal pour aborder le sujet.

Ed, mon filleul, puisque je vais te parler en parrain, j'entend tout ce que tu me dis là, et il est vrai que je ressent que tu l'aimes. Pourtant, car il y a un pourtant, depuis le début, j'ai un étrange sentiment dont j'aimerais te faire part, en ami, en parrain, parce que Lafée compte beaucoup pour moi, et que tu en connais les raisons. Je ne connais pas Clara, je connais Lafée, l'amie qui m'a tendu la main. Je sais aussi que depuis qu'elle te connait, elle a beaucoup changé, en bien je pense, elle s'est remise en question, même si ce fut sous la contrainte comme tu le dis si bien. Mais il y a une chose qui me chagrine un peu, parce que je la connais, et que je ressens cette ombre.

Gengis regarda Ed, en fait il ignorait si celui-ci voulait discuter ou s'il désirait simplement exprimer ce qu'il avait sur le coeur sans plus.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Jeu 28 Avr - 15:48

Gengis brisa le silence qui avait suivit la longue tirade d'Edémias..

Le centurion l'écouta , fixant une libellule dont les ailes s'agitaient frénétiquement sur l'eau de la mare en scintillant.

Oui , le Sénéchal était sincère quand il disait que Lafée compte pour lui , il sentait chez Gengis , la même capacité qu'il avait lui même d'être compatissant et de chercher chez les gens , ce qu'ils avaient de bien en eux .. Il savait être juste dans ses jugements, alors Ed leva les yeux vers lui , plongent son regard dans le sien :

Je t'écoute Gengis , il n'y a rien que je ne puisse pas entendre .. toi et moi on se ressemble n'est ce pas ? je saurais faire la part des choses, j'aime que l'on soit sincère avec moi ..


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Mar 3 Mai - 19:16

Gengis regarda 2d droit dans les yeux, puis il sourit.

Ed, je crois que je t'ai fait peur, ta façon de me dire que tu peux tout endurer. N'aie crainte, j'ai juste l'intention de te parler de Lafée, celle que moi je connais. Pour que tu comprennes, il faut que je te parle un peu d'elle et moi.
Lafée, je l'ai rencontrée il y a, hmm près d'un an, oui déjà. Lorsque je l'ai rencontrée j'étais dans une période très sombre, l'impensable venait de se produire. J'étais à ramasser à la cuillère, et ce jour là, dans cette taverne de La Trémouille, elle l'a fait. Elle m'a ramené chez moi, j'étais ivre mort, et à ce qu'on m'a dit, persuadé que son carrosse était un bateau. Soit, je me suis enfermé plusieurs jours chez moi, et si elle n'était pas venue, m'embarquer de force ou presque pour Thouars, nous ne parlerions pas ensemble aujourd'hui, je ne parlerais sans doute plus à personne d'ailleurs. Je lui dois tout ce que je suis aujourd'hui, parce que ce jour là, elle m'a tendu la main.

Les yeux s'égarent, un léger sourire sur le visage, il refixe Ed

Ce jour là est née une grande amitié, plus que cela même, je considère Lafée comme ma soeur. Elle a toujours été là quand j'ai eu besoin d'elle, et si aujourd'hui, je suis l'heureux mari d'une merveille, je le lui dois aussi, elle qui m'a patiemment incité au pardon, pendant de longues soirées de discussion. Alors tu vois, je lui dois la vie et mon bonheur, ce n'est pas rien.

Pose la main sur l'épaule d'Ed

Tu vois Ed, c'est au nom de ce lien que j'ai avec elle que je vais te parler maintenant. Elle est indéniablement amoureuse de toi, cela ne fait aucun doute. Au point de tout perdre pour toi, et d'ailleurs c'est ce qu'elle est en train de faire. Et c'est de celà dont je veux te parler, tu dis vouloir la changer, sous la contrainte si besoin. Méfies-toi Ed, tu es en train de la pâlir. Lafée est une lumière fragile, laisse lui de la place pour s'épanouir, ne la cache pas dans ton ombre. Elle a des ambitions, je le sais, mais elle les tait, pour toi, parce que cela te ferait ombre. Et parce que, comme tout homme qui se respecte, tu penses, tout comme j'ai pu le penser en son temps avec ma sublimissime, devoir tout assumer. C'est une erreur Ed, crois-moi, je parle d'expérience. Dans notre monde, nous devons leur laisser une place, la place de grandir, la place de participer à la vie communautaire, et même admettre que parfois, elles nous dépassent. Mais surtout, leur faire confiance. Tu me dis vouloir qu'elle se remette en question, soit, mais Lafée, ou Clara est charmeuse, et a besoin de se sentir utile à la communauté. C'est d'ailleurs ce qui t'a plu? non? Alors, dis-moi Ed, si Clara devient une femme anonyme, sans prétention et sans ce charme qui t'a tant attiré, qui aimes-tu? Celle que tu as croisé à LR? Ou une femme que tu auras entièrement refaçonné?

Gengis regarda Ed, il n'était pas sûr que les mots avaient été les bons, mais il ne doutait pas de la capacité de discussion de son filleul, les incompréhensions seraient levées.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Mar 3 Mai - 22:38

Il entendit avec fierté et sans vraiment être surpris que Lafée s’était autant investie pour aider Gengis.
Oui, Edémias aussi la connaissait ainsi .. Sans limite dans sa générosité.

Le choc fut d’entendre la suite .. Il laissa longtemps les mots de son parrain le pénétrer .

Il réfléchit , tourna et retourna les mots qu’il venait d’entendre, il lui fallait une précision avant de se laisser gagner par la douleur que cette phrase voulait libérer en lui ..ne pas se laisser submerger ainsi sur un malentendu ..ou était ce la vérité ? Clara voyait-elle les choses ainsi ? S’était -elle confier à Gengis ?

La gorge noué par les émotions il regarda son parrain d’un air désespéré ..

" Tout perdre pour moi ? Comment ? Pourquoi Gengis ?
Je ne lui ai jamais demandé d’abandonner ce qu’elle aimait faire pour moi .. Est-ce que tu fais référence à la légion ?
Partir était SON choix .. Je ne lui ai même jamais suggérer de le faire , jamais .. Ce sont les évènements qui semblaient encore LA désigner elle et elle seule , toujours et encore .. comme étant .. ;"


Il arrêta là , il ne voulait accabler personne , il se sentait aspiré dans une spirale sans fin ...

Il se vouta et emprisonna sa tête dans ses mains …

" Tu connais mon attachement à la Légion .. j’en suis sur .. Si je vais démissionner à mon tour , c’est pour la soutenir ..j’aurais l’impression de la trahir en restant … Dans nos projets, pour nous aider au mieux à oublier ce voile gris qui flotte au dessus de nous ici à la caserne, nous pensions aller ailleurs, quitter Thouars ,nous avons monter ensemble un projet ..ensemble , je ne lui ai rien imposé .. Si ce n’est pas ce qu’elle veux ..pourquoi ne me le dit –elle pas ?

Tu me dis qu’elle se tait pour ne pas me faire de l’ombre .. Pourtant , tu n’as pas idée combien je l’encourage dans ce qu’elle a envie de faire .. Je la soutiens autant que je peux . Elle a été mon lieutenant ici .. un grade supérieur au mien, cela na m’a jamais poser aucun soucis .. Que peut-elle taire ? et si elle se tait ..comment puis je savoir ?

Il y a qu’une seule chose dont je me suis rendu coupable, oui Gg .. Elle déniait une chose par rapport au drame qui s’est joué aux remparts .. je lui ai juste demander d’être sincère avec elle-même. Je ne l’oblige pas à changer , je l’encourage a me parler c'est tout, afin que nous communiquions , pour justement , ne pas nous trouver dans une impasse .. n'est ce pas la base du couple ? se parler ?"


Il soupira ..

" GG , ne crois surtout pas que je ne lui fait pas confiance ... s’il en était autrement je ne me battrais pas autant je ne laisserais pas certaines choses derrières moi non plus, et nous ne serions plus ensemble .. et .. GG . . je ne crois pas être entrain de la refaçonner ..se sont les aléas du destins qui sont en cause et qui nous change et qui font qu’à un moment de notre vie, il faut prendre un virage qu’on a pas forcément choisi "..

Il plongea ses yeux dans ceux de GG et lui avoua , parce qu’il était son ami , et qu’il l’aimait comme un proche parent ;

" Ce que tu viens de me dire m’accable et me fait mal .. Mais je vais réfléchir à tout ça .. Mais ne crois pas que je t’en veuille , au contraire , tu es le seul ici qui soit sincère et suffisamment courageux pour oser se dévoiler et j’apprécie .. il sortira forcément quelque chose de positif de tout ça .."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Ven 6 Mai - 12:22


Edémias détacha son regard de celui de Gengis. Il prit une profonde inspiration , ses yeux parcourant le paysage à l'entour, sans le voir vraiment.
Il expira longuement , comme si par son souffle , pourraient s'expulser les troubles de son esprit.

Ses yeux clairs plongèrent dans la mare .. à l'endroit où il avait jeté son anneau ..
Il devait reposer dans le fond ... juste là , presque à ses pieds.

Sa gorge se noua ..

Il y avait eu un 25 octobre ...
demain, il y aurait un 7 mai ...

Son ventre se crispas dans un sanglot retenu ...

Il traversait le désert ...

Ce qu'il avait espéré n'était pas venu ..

Soupir !

tanpis, il continuerait à tendre la main vers les autres , c'était sa fierté , sa force , son moteur , qui le poussait en avant et l'une de ses raisons de vivre, avec Clara et son Fils .. C'était sa foi et son crédo ... aider , soutenir , aller de l'avant ... et ... pardonner , avec le soutient d'Aristote ..

... Mais ...

Avant la fin de la journée, il lui faudra expliquer à Wantaka ...


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Ven 6 Mai - 20:43

Gengis regarda Ed dans les yeux, bien sûr son intention n'était pas de le blesser, mais que vaudrait-il comme parrain s'il ne lui parlait pas comme cela?

Ed, mon ami, loin de moi de trouver la situation plaisante, et cela ne m'amuse guère d'avoir à te parler comme cela. Mais je m'y suis engagé le jour où j'ai accepter d'être votre parrain, à toi, mais aussi à Lafée, et tu connais pour moi la valeur d'un engagement. Alors vois-tu, je ne pense pas que tu imposes consciemment quoique ce soit, non, je n'ai pas dit cela. Je te demande juste d'être plus attentif. Bien sûr je ne sais pas tout, loin s'en faut, car depuis que tu connais Clara, Lafée se confie bien moins souvent à moi. Et quelque part c'est normal et heureux, après tout, tu es bien la personne envers laquelle elle est en droit d'attendre cette écoute et ce réconfort. Ceci dit, je ne cesse de me dire que si elle s'était confiée à moi, les choses auraient probablement tourné autrement, mais soit, le passé est ce qu'il est et rien ne peut le changer.
Revenons à ce que je te disais, je pense que tu n'en a pas conscience, mais il fut une époque ou tu étais plus intransigeant sur ta place par rapport à la sienne, souviens-toi lorsqu'elle fut maire, tu as refusé le poste de tribun, tu as également en ce temps là refusé l'aide qu'elle te proposait pour la nourriture. Me trompes-je?

Gengis capta intensément le regard d'Ed.

Et bien, je suis convaincu, sans pour autant avoir de preuves autre que mon ressenti, que depuis cette époque, elle n'entreprend plus rien qui puisse éventuellement te faire croire que tu puisse paraître inférieur, voilà mon sentiment, voilà ce que je pense, et voilà à quoi je te demande d'être prudent.
Et quand tu me dis qu'elle a décidé de partir de la légion, j'entend bien, mais sa raison principale est probablement de te préserver toi. Tu me dis je l'ai encouragé à me parler car elle déniait une chose. Je ne sais pas de quoi il s'agit, je te l'ai dit elle ne me parle plus, mais qu'appelles-tu encourager? jusqu'à quel point? Jusqu'à l'accord avec ta façon de voir les choses, ou jusqu'à un consensus? Ceci est une question bien sûr, pas une critique ni une affirmation, j'aimerais comprendre la situation, dans son ensemble, avec ta version des faits, puisque je n'ai que des échos extérieur.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Sam 7 Mai - 15:57

Revenons à ce que je te disais, je pense que tu n'en a pas conscience, mais il fut une époque ou tu étais plus intransigeant sur ta place par rapport à la sienne, souviens-toi lorsqu'elle fut maire, tu as refusé le poste de tribun, tu as également en ce temps là refusé l'aide qu'elle te proposait pour la nourriture. Me trompes-je?

Edémias fit un sacré bond en arrière , c’était à leur début, il était arrivé à peine deux mois à Thouars , il connaissait Clara depuis trois mois environ ….Il fut surpris que Gengis connaisse cet anecdote .. mais :

Il prit un ton posé , pour répondre :

Ce que tu dis est vrai .. c’est exact j’ai refusé le poste de tribun , et j’ai refuser aussi sa fournée de pain qu’elle voulait me donner .. Dit ainsi , cela peut interpeler , mais c’était dans un contexte bien précis .. avec le recul, s’il fallait refaire je referais pareil ..

J’ai rencontré Clara , elle était déjà lieutenant . Elle était une femme accomplie , avec beaucoup d’assurance , avec un passé " formateur " je dirais. Une femme , une vraie ..

Moi , je démarrais dans la vie.. beaucoup plus jeune qu’elle totalement inexpérimenté, des caractéristiques , pratiquement à 0, je venais de quitter ma famille , pour faire " mes preuves " montrer que je puis commencer à me prendre en charge.

Nous avons , afin de nous connaitre mieux , comme toute relation qui démarre , parler de nos centres d’intérêt , nos envies, nos rêves .. Le sienne , c’était la Légion.. une véritable passion pour elle, et surtout , la 4ème à laquelle elle tenait avec une force rare et qu’elle défendait comme son petit . Elle ne se lassait pas d’en parler, connaissait chacun de ses hommes .

Moi ,je n’avais aucune attirance pour les armes, je lui parlais de ma passion en politique , ..je rêvais de me former à ça , pour apporter un jour ma contribution à la bonne marche du Poitou .. La politique .. même si , une fois engagé à la légion, je me suis aperçu que je m’y plaisais.

Lorsque nous sommes parti de LR , la seule ville que je connaissais ; j’avais dans mes bagages , des notes que j’avais prises, sur les annonces du maire, ce que j’avais pu glaner comme informations sur la gestion de la ville . J’ai pris des notes dans chaque ville que nous avons traverser, jusqu’à thouars .Je les analysais, les superposais ..pour faire bref , je briguais la mairie de Thouars .

Dans notre quotidien pour être avec Lafée dans la journée, j’avais été m’engager dans la légion , pour être ensemble.. Elle avait son poste de lieutenant , son dada, dans lequel elle se sentait bien ..quand à moi je visait la mairie .. je pensais .. bref tu as compris ..

Et puis derrière tout ça un jour, après toute les conversations que nous avions eu ,je vais à la mairie et je découvre , sans qu’elle ne m’en ai parler avant , qu’elle était candidate ..
Il faut que je te dise aussi, qu’avant cet anecdote, nous avions parler de listes comtales et communales, et nous avions alors fortement critiqué le " copinage " flagrant quand à l’attribution de certains postes au détriment d’une personne plus compétente.

Elle s’est présenté a la mairie ... a été élu et …j’ai refuser un poste de copinage offert sur un plateau à un conjoint .. et je m’en suis expliqué ..

Peut-être avait – elle prit ce poste de maire , pour me proposer ce tremplin, et m’aider à mettre un pied dans la politique, mais moi, je me suis senti trahis ..elle aurait du m’en parler, les choses auraient été réfléchie et tranchés différemment.
Pour moi , elle m’avait couper l’herbe sous les pieds et prendre le poste de tribun m’aurait mis dans une position que je critiquais

Des anecdotes similaires, il y en a eu d’autre , elle me couvait comme son enfant , en faisait trop pour m’aider à avancer, maladroitement . J’avais beau lui dire que j’étais " un grand garçon " un homme, malgré la différence d'age , que j’arrivais à subvenir à mes besoins , elle n’entendais pas , alors j’ai opter de lui faire comprendre, j’ai refuser son pain, parce qu’elle avait elle-même peu de choses, elle voulait parvenir à un niveau supérieur , pour pouvoir accéder à des études et n’y arrivait pas , par excès de générosité ... Je peux te dire qu’elle à comprit ..dans la douleur c’est vrai ..mais je n’ai pas trouver d’autre moyen , j’avais essayer ..crois moi .. D’ailleurs mon état d’esprit à l’époque , c’était ça ou je la quittais , car j’étouffais..

Maintenant , j’entends bien ce que tu me dis .. En y réfléchissant, tu as surement raison .. Elle est comme ça Clara .. Elle a son coté passionné à elle , de se renier pour aider les autres , elle est généreuse et dévoué et pas seulement avec moi .


Ed se souvint avoir ainsi assisté , à des opérations de " nourissage " lorsque tel ou tel légionnaire était à sec, elle aurait abreuver toute la caserne en vendant tous ses biens si une demande avait été posée .. Aujourd’hui, il regretta que tout ça pesait si peu dans la balance de ses juges ..

Il soupira cogitant toujours les mots de Gengis .

Aujourd’hui , les choses ont bien changer, nous avons trouver un terrain d’entente quand au partage selon nos besoins, nous avons un équilibre acceptable pour les deux parti, elle est forgeron , je suis charpentier, et on s’accorde à nous entraider.

Quand à la légion elle pensait pouvoir combiner son engagement avec un autre projet et tentait tant bien que mal de s’y tenir , mais on ne stagne pas dans la vie, chacun veut avancer, l’horizon n’est pas le même quand on a 5 ans , 10 ans , 20 ans , ou 40 ..

Son horizon, était devenu terne , gris et voilé ces derniers temps , et comme par magie, une grande bourrasque à balayer le brouillard et l’horizon se redessine dans une nouvelle palette de couleur.
Un nouveau défit la pousse en avant ..
Il est plus facile de se complaire dans une routine bien rodé, qui satisfasse aux besoins de son homme et ne demande plus beaucoup d’effort, là elle part vers une inconnu, bien plus incertaine que la Légion, mais qui pourra lui apporter des satisfactions nouvelles, j’ai foi en ses capacités, et elle y arrivera ..


Il se perdit un instant dans ses réflexions, Gengis dans les siennes surement , digèrent ce qu’il venait de lui raconter. Et ,il se souvint que GG avait aborder un autre sujet qu’Ed n’avait pas approcher..froncement de sourcil , pour forcer les méninges , trouver les mots qui traduisent avec exactitude son ressentit n’était pas chose aisée, mais Edémias n’était pas du genre à se dérober , ni à désavouer ses tords ..
J’ai éluder une question, la plus difficile , mais je ne me déroberais pas .

Tu vois ce drame qui s’est jouer aux remparts, a suscité des commentaires, des réactions diverses, or, il y a les faits , et ce qui a été broder autour ..

Ce qui a été broder autour , est parti d’un ressentit , dicté par ses émotions propre à la personne et parfois d’une situation qui a été analysé avec la sensibilté propre de celui qui arrive alors que carrosse roule déjà .. et d’avoir manquer le début, fausse la vision et éloigne de la vérité.
Mais pour lui , il est dans le vrai , d'autent que des témoignages corroborent, surtout quand la rumeur est orienté ..

Tout ça pour dire que , une même version peut être raconter de mille façons différentes , selon que la personne est optimiste, pessimiste, en colère , rancunière , ou tempéré et réservée .. et la crème prend, tourne au beurre, et soudain elle vire et la c’est la grimace ..

Ce qui s’est passé, c’est que Lafée avait beau se démener , son entourage était influencer par ce méli mélo , et beaucoup avait arrêter leur opinion, surement aussi , en laissant revenir en surface , ce qui avait couter notre première cérémonie de mariage ..

Personne n’est venu me voir pour me parler à part Lafa , elle a son opinion et son caractère, je fais avec .. Pour les autres , je dois faire peur, ou je dois intimider.. mais ce n’est pas le cas de lafée , on l’a abordé, sur la place de la MéSaNge , elle était fragilisé par les évènements , une proie facile.

Tu dis qu’elle est fragile, oui, elle l’est , elle est prévisible aussi , et cela fait le jeu de certains ..alors je lui est expliquer cela .. Je lui ai dit voila comment tu es, voila ce qu’en font les autres , ne les écoute pas ..
Ce qui est arrivé à la caserne , doit rester à la caserne . Beaucoup se sont fait une opinion par rapport à ce drame tout ceux qui ont accès à la caserne et qui l’on vu ou en on eu écho, or , j’ai lorgné dans tous les recoins de la caserne pour trouver celui qui saurait au moins rétablir une part de vérité cela méritait d’être .. mais la vérité vrai .. dans les faits , car celle-ci est acceptable . Il est plus facile d’assumer ses actes que ceux, que l’on vous attribut faussement , dans l’erreur.

Je l’ai chercher je ne l’ai pas trouvé.. alors , je l’ai provoqué , mais dans l’enceinte de la 4eme .. afin que quelque chose sorte enfin , ce que j’attendais, ou espérait et qui n’est pas venu avant et pas venu au public ..

Voila, alors oui, j’ai secouer Clara , peut-être ais je eu tord , mais en même temps , elle s’enfonçait dans un abime , à mes yeux , il fallait qu’elle décroche ..

Gengis , encore une fois, Clara est la femme que j’aime, peut-être mal , mais je l’aime , je ne suis l’homme que d’une seule femme , et si je lui ai fait du tord , je m’en suis excuser , j’ai eu conscience d’avoir été dur .. Avec le recul , je ne sais si j’ai eu raison , mais un avenir nouveau se profile devant nous ..



.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Ven 13 Mai - 8:57

Gengis écouta longuement, attentivement. Lorsque Ed eu terminé, il lui sourit et posa la main sur son épaule.

Ed, mon ami, j'entends tout ce que tu me dis, et j'en suis fort aise. A aucun instant je n'ai douté de ton amour et de ta confiance pour Lafée. Je sais aussi que tu ce que tu fais, tu le fait pour elle, et tu viens encore de m'en faire démonstration.
Mais vois-tu, les femmes sont bizarres, elles ne pensent pas forcément comme nous. Tout ce que je te demande, c'est d'avoir dans un coin de la tête la conversation que nous venons d'avoir, et de t'en souvenir, à chaque fois que tu prendras décision pour vous trois, c'est ma seule requête.
Non je mens, j'en ai une autre, celle que vous n'oubliiez pas que je suis votre parrain, et que par cela je me suis engagé à vous aider.
Quant à ce qui c'est passé à la caserne, tu es un utopiste Ed, si tu as cru que ce serait différent de la première fois, comme tu l'as dit, la cause était entendue, et quand bien même il y aurait eu rétablissement de la vérité, quand bien même la personne serait venue expliquer en place publique la vérité vraie, cela n'aurait rien changé, comme tu l'as dit, les stigmates de l'échec du premier mariage restent et resteront gravés dans les esprits, tu, vous n'y pourrez rien.


Appuye plus fort sur l'épaule

Allez, viens allons dans une taverne, que je t'offre un verres tant que tu es encore sous mes ordres.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   Sam 14 Mai - 18:50

Le visage d'Edémias s'éclaira, il ne pu que sourire à la remarque de son ami , oui , les femmes sont bizarre , il tapotta amicalement la main de gengis sur son épaule et acquiessa :

Oui, allons nous trouver une bonne taverne , à vos ordres Sénéchal Gengis .

Il s'éloignèrent de la mare , en direction de la ville laissant derrière eux, le grincement de la roue du moulin :

Ah oui ..au fait , dis donc ? .. Ta botte Voda .. c'est un truc que vous vous léguez dans la famille comme un héritage ? Tu sais que je saurais pas la reproduire ? avec mon casque de travers , ma vision était pour ainsi dire nulle , je l'ai juste sentie , mais , crois moi, à charge de revanche , le jour ou je viendrais te voir, on remettra ça ..
Wink

Lafée était aux premières loges , elle a du mémoriser ta botte , on va étudier ça .. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et au milieu coule une rivière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et au delà coule une rivière... [Sigyn]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Inauguration du Pont sur la Rivière Pendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: SECTION RP :: LA RIVIERE-
Sauter vers: