CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cimetière de la légion Poitevine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cyclope
Général
Général
avatar

Nombre de messages : 10818
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Général de La Légion Poitevine - Chef du GEP - Capitaine du Blackstorm
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 10:43

Lieu de paix et de recueillement pour les légionnaires mort ou disparus
Revenir en haut Aller en bas
http://legionpoitevine.bbactif.com
Cyclope
Général
Général
avatar

Nombre de messages : 10818
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Général de La Légion Poitevine - Chef du GEP - Capitaine du Blackstorm
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 15:39



Dernière édition par Cyclope le Mer 15 Fév - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legionpoitevine.bbactif.com
Tirranus
Décurion
Décurion
avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 07/05/2011

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Décurion,1ére légion de Niort
Force:
175/255  (175/255)
Charisme:
66/255  (66/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 17:11

Tirranus ne voulait croire en la disparition d'Eris. Il ne connaissait pas le Lieutenant Harlan mais ne pu s'empêcher d'avoir une penser pour les faits d'armes qui lui avaient permis de mériter son rang.

Tirra s'en voulait désormais d'être parti en voyage avec alors qu'il venait le soir même de parler à Eris. Il avait même fait des achats pour elle lors de son premier déplacement. Il avait appris les signes inquiétant concernant l'absence d'Eris à l'appel et il avait souvent penser à elle et à son devenir...

Il se recueilla un long moment, posa une main sur la pierre tombale d'Eris et lui souhaita bon voyage
Revenir en haut Aller en bas
coincoin28
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 852
Age : 36
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Lieutenant, 1ère légion de THOUARS, Chef d'escorte du GEP, Membre de la Légion maritime
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 17:41

Coincoin28 vint se recuellir sur les tombes du Lieutenant Harlan, responsable du GEP et sur celle du centurion Eris, un camarade d'armes. Il se disa qu'ils allaient lui manquer surtout le responsable du GEP qu'il avait bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 18:40

Lafa arriva devant les deux pierres le coeur gros et la gorge serrée... Elle avait dans sa main droite deux bouquets de roses blanches...

Elle déposa le premier devant la tombe d'Eris et s'agenouilla... Cette jeune niortaise qu'elle avait connue à ses tous débuts quand elle a intégré la 1ère légion de Niort. Lafa avait été son lieutenant et elle était fière des valeurs que la légionnaire portait en elle. Elle avait toute la vie et un avenir radieux devant elle... Elle sentait une forme d'injustice...

Elle regarda le deuxième bouquet et peinait à tourner la tête vers la deuxième tombe... Harlan... Elle avait vécu tant de choses avec lui... Saumur... une belle histoire... son déménagement à La Rochelle pour lui... Puis leurs chemins s'étaient séparés laissant une grande amitié entre eux... Elle n'avait pas compris son engagement dans cette bataille et ressentait de la tristesse, de la colère et de la culpabilité... Elle déposa le bouquet devant la pierre et se releva les yeux brillants...

Elle resta là... plantée devant ces deux tombes, les poings serrés...
Revenir en haut Aller en bas
wantaka
Chapelaine
avatar

Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 14/10/2009

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 19 Juin - 21:55

Wantaka avait reçue une nouvelle qui l’avait attristée, un ami Harlan, celui qui s’occupait des fleurs sur les cotés de la chapelle. Celui qu’elle avait baptisé, celui en qui elle pouvait compter, elle se rendit au cimetière , larmes aux yeux, des questions fusaient dans sa tête, des pourquoi , sans réponses hélas.
Elle devait donc préparer une cérémonie, rien de facile quand se sont des gens que l’on connaît bien, devant la tombe , elle s’agenouilla, fixa droit devant les yeux, comme si……………

Harlan, toi mon ami depuis un bon moment, pourquoi ? Aristote, tu rappelles vers toi tes enfants, mais tu m’enlèves un ami. Elle déposa une gerbe de fleurs, lui qui aimait tant sentir leur doux parfum.


Dernière édition par wantaka le Mer 22 Juin - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edémias
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 16/06/2011

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal Ière Légion de Niort, La Rochelle et Saintes
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 21 Juin - 20:21

Edémias ne pensait pas revenir en ce lieu pour passer l'enceinte de la caserne et se recueillir .
On ne pense pas à la mort , c'est elle qui ne nous oublie pas .
Il avait passé la grille , discrètement , et s'était rendu en ligne droite vers le petit cimetière.

Deux silhouettes , presque côte à côte devant deux dalles froides et sobres.
Il reconnu Lafa , et Wantaka , aussi.
S'il était heureux de les voir, les circonstances , pourtant ne se prêtait pas à la joie.

Il les rejoignit, en silence, nul besoin de paroles, la tristesse se lisait sur les visages.
Il posa ses mains sur chacune de leurs épaules, en guise de réconfort et de salut , puis il posa son poing sur le torse en guise de salut pour coincoin et un autre légionnaire non loin.

Ensuite , il s'accroupit devant la tombe d'Harlan , et pria à mis voix :

Harlan, mon ami, qu'Aristote te bénisse,
Il accueille prêt de lui , un homme de valeur
Ton courage et ton honnêteté,
Ton honneur et ta droiture ,
Nous a valu notre respect mutuel.
Repose en Paix, et souviens toi de nous parfois,
Prie pour tes frères restés ici bas ,
Intercède auprès de Déos pour nous
afin qu'il nous protège dans nos missions ou nos engagements
Et nous guide sur le chemin de la vertu

Adieu , mon frère ..
.



Il se leva doucement ,
Chercha le nom de l'autre Légionnaire sur sa tombe
ne la connaissant pas , observa une minute de silence en guise de prière pour elle aussi .

Il n'y avait plus rien à faire, alors il se détourna et rejoint Lafarmacienne et Wantaka et leur dit doucement :

Bonjour Wantaka , bonjour Lafa, merci de m'avoir prévenu , il était important pour moi de venir, Lafée aussi viendra. Pour l'instant , elle s'occupe d'Arthie et s'il devait y avoir une cérémonie, nous y viendrons tous les deux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mer 22 Juin - 13:58

Clara avait laissé Arthur à Nounou dans leur maison à Bergerac et c'est tôt qu'elle avait sellé son cheval, enfourché sa monture et pris la direction de la Caserne poitevine.
Edémias y était partit quelques jours avant...

les remparts de la Légion se découpaient devant elle....que de souvenirs elle avait laisser ici.....tout en franchissant la porte, elle salua le légionnaire de faction sauta sur en bas de son cheval lui tendit les rênes et se dirigea à pied vers la chapelle, le visage grave!
Elle contourna l'édifice et dirigea ses pas vers le petit cimetière jouxtant les jardins de la chapelle.
C'est là qu'elle les vit....La Sénéchale Lafarmacienne, la chapelaine Wantaka, le sergent Coincoin près de lui un autre Légionnaire qu'elle ne connaissait pas...
Son regard accrocha un autre regard, celui D'Edémias.... accélérant son pas, elle alla à sa rencontre...un baiser discret ....une main glissant dans la sienne.

Elle les salua tous et se plaça devant la tombe d'Harlan, les yeux baissé en signe de recueillement...!
Revenir en haut Aller en bas
Doryane
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Jeu 23 Juin - 5:49

Doryane avait appris par son compagnon la mort de son père, elle prit son cheval et décida du Portugal de revenir au plus vite dans le Poitou afin de pouvoir se recueillir sur la tombe de son père.
Cela faisait des mois qu'elle ne l'avait pas vu, juste un pigeon pour lui donner quelques nouvelles lui disant qu'il allait faire une guerre, Dory n'aurait jamais cru qu'il y laisserait sa vie, lorsque Zara lui appris la mort de son père elle fut effondré, ce chagrin qui était en elle n'était pas prêt de s'éteindre.
Il y avait déjà beaucoup de monde devant sa tombe, ne souhaitant pas se joindre à eut, elle si fit discrète et attendit derrière un arbre le départ de chacun, elle voulait se recueillir seule, être une dernière fois avec celui qui l'a adopté, qui lui a fait confiance, qui l'a aimé comme sa propre fille, qui était là lorsque ça n'allait pas, qui la prenait sur ses genoux et l'écoutait pendant des heures raconter ses chagrins, ses peines et ses joies.....
Doryane resta là, pensif au moindre souvenir de lui, retint ses larmes, le nez plongeait dans le bouquet de roses roses qu'elle avait apporté, tout en murmurant, je t'aime Harlancoben mon père et je t'aimerais toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Sam 25 Juin - 18:05

adranno arriva devant les deux pierres tombales avec deux roses a la mains

il s'aretta devant et fit le signe de la légion devant ces deux tpmbes

il avait beaucoup de respect pour ces deux défunts il n'avait pas connut arlan mais avait beaucoup d'homage pour ceux qu'il avait fait puis il déposa une rose faisant un signe de croix et de dire

repose en paix que ton image ta personnalités ne soit jamais oubliés a niort


pui adranno se présenta devant la pierre d'eris il ne put se retenir de verser quelques larmes

elle lui avait sauvé la vie un soir en taverne suite a une blessure il avait commencé ces entrainements avec

il déposa la rose ayant le cœur serré

repose en paix que ton nom reste gravés dans nos mémoires elle le sera pour moi jamais je ne t’oublierai


puis se retira avec beaucoup de tristesse
Revenir en haut Aller en bas
olianna
Invité



MessageSujet: adieu   Dim 26 Juin - 13:59

Oli avait appris par le Lieutenant Clothilde la disparition prématurée d'Harlan.
 
Le pigeon qui avait délivré le message succinct était reparti à tire d'ailes, la laissant ébahie devant cette nouvelle dramatique.
Harlan !!!!!!!! Pourquoi lui, si charmant, aimable courtois.
Les larmes qu'elle ne retenait pas coulaient grosses comme des poix sur ses joues.
Il était son compagnon d'armes et tous deux avaient partagé bien des choses et une profonde amitié les liait. Leur première mission sur Niort ou ils avaient lié connaissance, la cueillette du guy en pleine nuit au coeur de l'hiver, puis le nettoyage des dortoirs bien aidés par l'eau de vie de poire, et leurs inoublialbe cueillette des champignons qui resterait gravée dans sa mémoire.
Leurs chemins s'étaient séparés, cependant c'était toujours un bonheur que de se retrouver.
Pourquoi ???????, comment en était-il arrivé là ?????????, lui si enthousiaste, il avait donc dû bien souffrir pour se laisser guider vers cette mort qui sans être volontaire, trahissait cependant une envie de narguer le destin, quitte à y laisser sa vie.
 
Elle sortit de sa besace un petit flacon d'eau de vie de poire, qu'il lui avait fait connaître, assortie d'un dicton de son aieul gascon, qu'elle se remémora en souriant. Elle leva la petite fiole face à la tombe et la portant à ses levres, avala le contenu d'un trait.
 
Adieu Harlan, mon frère, mon ami, repose en paix.
 
Elle quitta le lieu, le coeur emplit de chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Jeu 30 Juin - 8:49

Animos entendit les cloches sonner... lui qui n'avait pas une relation étroite avec l’église, profita de ce moment ou chacun était dans la chapelle pour venir dire adieu aux 2 légionnaires....

Il s'approcha et resta quelques minutes devant les tombes, afin de dire adieu a ses âmes et leur souhaitait paix, là ou ils se trouvaient. Il posa son poing sur son torse, baissa la tête en signe d'adieu et repartit dans un silence le plus complet
Revenir en haut Aller en bas
Grish
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Sam 2 Juil - 21:12

Avant d'entrer dans la chapelle, Grish s'arrêta devant la stèle de son cher Frère.

Harl, décidément tu en auras fait qu'à ta tête, sans tenir compte des sentiments de ta famille.
Tu auras même fait passer tes soi-disant devoirs militaires avant ta propre fiancée. Et je pense que tu es mort ce jour là, non ?

Il soupira.
Les larmes coulant de ses yeux, il s'épancha comme pour supprimer le pu d'une plaie virtuelle qui lui rongeait le cœur.

Idiot, va ! Tu ne te rends pas compte que tu nous manques... Il avala difficilement un sanglot.
Il ne nous reste qu'une solution pour te revoir... te rejoindre.

Sur ce, il fila à l'église de la Légion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 26 Juil - 10:37

[QUELQUES TEMPS PLUS TARD LORS DU CONFLIT TOURAINE/BERRY]

Le Lieutenant Clothilde se sentait étrangement bizarre, elle se sentait légère telle une plume, son esprit vagabondait de ce qu'il c'était passé la nuit dernière ne restait qu'un visage inconnu haineux et cruel puis le contact de la lame froide dans ses propres chairs... pas un regard pour l'adversaire lorsqu'elle tomba à genoux mais les émeraudes avaient trouvé avant de se fermer pour l'éternité celui qu'elle allait quitter à tout jamais.... Gengis.
Là elle observait le champ de bataille se voyait au sol, ils étaient peu à être tombés cette nuit inutilement puisqu'aucune perte humaine n'était recensée dans l'armée adverse... juste des vies envolées selon le bon vouloir d'Aristote, faudrait qu'elle lui dise deux mots maintenant qu'ils étaient voisins.
Puis elle le vit la cherchant, elle voulu le rejoindre lui dire j'suis là mon Coeur de Sénéchal mais elle s'approcha à le toucher.... qu'attendait-il donc pour la prendre dans ses bras ??? rien il ne la voyait plus.... elle se sentit s'élever et tout autour d'elle diminua, les corps au sol, le campement plus loin lui apparût puis la ville de Saumur, la campagne environnante les chemins tant de fois parcourus à cheval avec lui où la Légion et avec Oli sa Soeur qui elle l'espérait ne viendrait pas rejoindre n'importe quelle armée pour en découdre et venger sa mort.
Elle aurait aimé rester là mais elle se sentait comme attirée par une force inconnue alors elle se laissa guider maintenant son âme avait prit le relais à son corps abandonné entre Saumur et Chinon.
En une fraction de seconde le clocher de Ste Boulasse se dressa sous ses yeux, sa chère ville de Thouars en version miniature, leur maison à l'orée du bois puis la Caserne et là au-dessus du cimetière s'immobilisant elle sentit la paix l'envahir, délivrée de tout ce qui avait été son existence, elle aurait aimé pouvoir pleurer l'amour qu'elle abandonnait mais aucune larme ne pouvait plus couler... elle n'était plus.

Elle salua son Frère et sa Soeur d'Armes puis se dit qu'elle serait bien là à leurs côtés près du grand chêne face à la belle forêt de Thouars dont elle aimait voir le soleil se coucher et la parer de mille teintes chatoyantes... oui sa place était ici dans sa famille la Légion Poitevine.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 16 Aoû - 8:05

Il avait cherché Wantaka, mais il ne l'avait pas trouvée. Pourtant il devait le faire, il avait hésité, mais il devait le faire. Alors il était là, à la lueur de la lune il creusait, rageusement. La lune se reflétait dans les yeux gris acier de colère. Il creusait rageusement, on pouvait l'entendre marmonner des imprécations de vengeance, des cris d'injustice, parfois les larmes coulaient, laissant place à des mots pour elle, puis la colère revenait. En fonction des instants le trou s'approfondissait rapidement ou beaucoup moins. Puis fut le moment où il atteint la bonne taille.
Alors Gengis en sorti, il descendit péniblement le cercueil de la charrette, le posa au fond du trou. Il déposa la rose blanche, tomba à genoux et resta prostré de longues heures.
C'est la chaleur des premiers rayons du soleil qui le tira de sa torpeur. Les yeux embués, il recouvrit le cercueil. Puis se planta devant la butte.
Je ferais dire une messe par Forth ma merveille, je te le promet. Attends-moi, j'arrive, mais j'ai quelque chose à faire avant.
Il ramassa son épée et son bouclier, et s'éloigna. Les yeux d'acier pointés sur Chinon, il avancait.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Edémias
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 16/06/2011

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal Ière Légion de Niort, La Rochelle et Saintes
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 16 Aoû - 13:43

Prudement il marchait sur le sentier qui menait à la chapelle .
Il avait troqué ses béquilles pour une canne grossière , taillé dans la branche noueuse d'un chataigner.

C'était se première vraie sortie depuis sa blessure.
Laisser derrière lui le confinement de l'infirmerie était devenu pour lui urgent, s'éloigner , marcher , sortir était sa parade contre la morosité et l'ennuis.
L'inactivité aurait raison de son instinct de survie s'il restait plus longtemps à l'ombre des tentures blanches et des étagères de remèdes.

Edémias leva le nez vers le ciel iradié de la lumière orangée du soleil qui se levait doucement.
il savoura cet instant, exposant son visage au souffle tiede du vent. Plus tard, il pousserait plus loin son cheminement, peut-être jusqu'a la rivière proche, mais pour l'instant, sa première sortie, il la réservait à un instant de recueillement.

Il chercha des yeux la chapelle, et sa gorge se noua.
Ses pensées , à la vu de la petite cloche, immobile et silencieuse au dessus de l'entrée de la chapelle se tournèrent vers Clothilde, et vers son parrain Gengis.

Immobilisé par sa blessure, il n'avait pas pu voir son ami, n'avait pas pu lui parler.
Que devenait il ?Comment surmontait il son épreuve ? Que pouvait-on pour lui ?

Ses pas se firent incertains, au lieu de poursuivre vers la chapelle , mué par un appel inexpliqué, Ed se dirigea vers le cimetière.
Son regard fut attiré par un monticule de terre fraichement retourné.

Quelques metres encore et il pu appercevoir des trainées strients le monticule de terre qu'il assimila à des traces de doigts .
On avait ratisser la tombe à force de bras.
Il balaya l'espace du regard pour découvrir une charrette abandonné là.
Intrigué il alla voir de plus pret, elle contenait une pelle aux initiale G V. Gengis Voda !Cela ne faisait aucun doute ! La tombe était celle de Clo, Gengis avait inhummé , probablement seul et en toute discrètion, sa chère et tendre épouse ..

Edémias fit volte face, scrutant les alentours, il vit des traces de pas dont les bottes avaient semés la terre de la tombe.. Inquiet, il les suivit aussi vite que sa jambe encore raide le permettait en Hurlant son Nom :

GEEENNNGIS ... ! ! ! .... GENGIS ATTENDS MOI ... !
Il ne pouvait être bien loin ..

GEEEEEENNNNNGIS .....!

Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 16 Aoû - 20:50

Le soleil inondait la plaine séparant Saumur de Chinon. Gengis posté sur une colline regardait fixement dans la direction de Chinon. Il était irrésistiblement attiré.

Ils sont la-bas Gengis, tous, ils sont la-bas. Un homme seul, discret, motivé, se fondant dans la nuit, on doit pouvoir en éliminer quelques-uns, tu ne crois pas? Si, nous sommes sûres, tu peux le faire, tu dois le faire, pour elle, et pour toi. Payer ta dette, acheter ton pardon, il le faut.

GEEEEEENNNNNGIS .....!
Une voix dans le lointain, Gengis n'entend pas il scrute l'horizon, appuyé sur son épée.


(HRP on continue là => une colline près du cimetière; histoire de pas encombré ce sujet )

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Lun 22 Aoû - 11:28

Animos arriva au cimetière et se dirigea vers le lieu ou le dernier cercueil avait été mit en terre..... D'un pas encore un peu titubant, il s'asseya prêt de la tombe... Il pensa a cette lieutenant qu'il connaissait .... Ils avaient des opinions différentes sur la vie en général, néanmoins leurs valeurs étaient communes... Animos regarda vers le sol et la salua.... pensant aussi à Gengis... Il resta là dans ses pensées
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Sam 8 Oct - 15:51

Oli pénétra dans le cimetière de la légion.
Une fois seulement elle était entrée pour son frère d’arme Harlan, disparu comme tant d’autres.

Son cœur cognait fort dans sa poitrine, les doigts crispés, tremblants elle avait poussé la grille et remontait l’allée. Elle n’était pas venue avant, elle n’avait pas pu, pas assez de courage pour se dire que c’était fini, pour accepter cette réalité. Ce trou couvert d’une dalle qui enfermait à jamais le corps meurtri de sa sœur, c’était trop dur, bien trop dur.

Et aujourd'hui, son armée postée sur Thouars, elle venait. Se recueillir....peut être, soulager sa conscience pourquoi pas...par besoin de paix, surement. La paix avec elle-même, le pardon de sa sœur, tant de regrets de s’ être séparées fachées, se quitter un jour sans savoir que ce sera le dernier, lui aurait-elle pardonné seulement un jour ?

Elle remonta l'allée lentement, vers le vieux chêne qui l'appelait, et trouva la tombe de sa sœur. Elle posa son boulclier, ota son épée puis tomba à genoux devant cette pierre froide sur laquelle son nom était gravé Clothilde Voda. Elle n'avait pas même une fleur à lui offrir mais à quoi bon, quand ferait-elle ? Non, elle n'avait que ses larmes qui coulaient lentement le long de ses joues et venaient s'écraser sur cette dalle.

Elle avait quitté Thouars, précipitamment à la nouvelle de ce décès et avait couru tête basse s'engager dans la première armée afin de venger sa sœur.
Deux mois après le constat tombait, cruel, sanglant, n'apaisant en rien sa douleur. Elle avait attaqué férocement, frappé sauvagement, tué sans aucun remord, elle avait été blessée aussi, pour autant sa sœur n'était pas revenue et ne reviendrait plus.

Mais elle n'avait plus rien. Plus de famille, excepté l'époux de sa sœur qui combattait aussi, alors elle continuerait à se battre pour défendre le Poitou cher à sa sœur et pour que la mort de Clo n'ait pas été vaine.

Elle resta là, agenouillée devant cette tombe, écrasée par la douleur, pleurant enfin toutes les larmes de son corps, pleurant sa soeur.

Revenir en haut Aller en bas
coincoin28
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 852
Age : 36
Date d'inscription : 11/10/2010

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Lieutenant, 1ère légion de THOUARS, Chef d'escorte du GEP, Membre de la Légion maritime
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Sam 8 Oct - 17:48

Coincoin28 passa devant le cimetière et vit une silhouette qu'il connaissait mais il l'avait pas vu depuis bien longtemps, il s'approcha et vit Olianna complètement abattue

Venez Olianna, venez avec moi, je ne vais pas vous laisser seule. Vous avez une famille, la légion et bientôt peut-être un ami, MOI.

Si vous acceptez bien sûr ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 9 Oct - 18:51

Une voix. Elle tourne la tête et à travers son brouillard de larmes, distingue une silhouette qu'elle reconnait. Le sergent Coincoin28. Un flot de souvenirs jaillit de sa mémoire, ravivant le souvenir de sa soeur, lieutenant du Sergent Coincoin mais c'était déjà si loin........
Un triste sourire nait sur ses levres et elle se relève lentement.
Une main tendue ne se refuse jamais.

- Merci. Merci Sergent. Clo vous appréciait grandement et je sais qu'elle avait raison. J'accepte votre amitié et votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Dim 16 Oct - 9:43

Ce matin là était un matin particulier. Gengis n'avait guère le temps de venir jusqu'ici en ces temps de guerre, mais ce matin là, rien ne l'aurait empêché de venir. Dans la brume du petit matin, il était là, debout devant cette pierre, et une foule de souvenirs remontaient. Il déposa la rose blanche sur la pierre puis s'assit.
Son esprit était plus brumeux que le matin, alors il lui parlait, il lui demandait encore et encore pourquoi elle ne voulait pas qu'il la rejoigne, chaque jour. Les idées les plus contrastées l'assaillaient à ce sujet, mais depuis quelques temps une idée plus lancinante que les autres se faisait jour. Et elle mettait en peine Gengis, un vieux souvenir ressurgissait et les doutes l'envahissaient.
Mais aujourd'hui, c'était différent, aujourd'hui était un jour particulier. Il fixait la rose blanche sur la pierre, il sourit. Aujourd'hui était le jour où, comme chaque année, il célébrerait le souvenir. Aujourd'hui, il y a bien longtemps, il avait croisé pour la première fois les sublimissimes émeraudes. Mais cette fois, il ne pourrait se replonger dedans, une larme roulait sur sa joue.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Jeu 1 Déc - 0:10

L'homme enveloppé dans un manteau sombre, profitait de la pleine lune pour venir dans ce lieu chargé de souvenirs... enfoui à 6 pieds sous terre pour la majorité.
Il n'eut pas à chercher bien longtemps pour trouver ce qu'il voulait trouver. Il s'arrêta. Un moment de recueillement, court mais intense. Il ne faudrait pas tenter le diable en restant trop longtemps en ce lieu.

Se relevant, il regarda autour de lui en examinant ce que la lune voulait bien lui donner d'apercevoir. Rien. Il voyait, oui, mais rien qu'il ne le tracassa outre mesure.
Un gros soupir, puis direction où seul lui savait.
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Sam 10 Déc - 18:13

Elle faisait le tour de la caserne et décida d'aller se recueillir sur les tombes des Legionnaires et amis qui avaient perdu la vie il y a quelques mois... Elle pensait trouver son ami de sénéchal sur la tombe de sa sublimissime...
Elle distinguait au loin les pierres mais...
Une ombre...
Une forme humaine...
Elle essayait de distinguer une silhouette connue mais par cet hiver les manteaux masquaient le moindre indice... Elle pressa le pas pensant retrouver Gengis qui semblait repartir...


Psssttttttt... Hey... GG!
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   Mar 13 Déc - 10:53

[un autre jour, plus tard ou plus tôt?]

Les fleurs étaient rares en cette saison, et Gengis n'avait rien trouvé, alors il avait apporté deux jolies pommes, il savait qu'elle les aimait, il les posa sur la pierre, puis s'assit devant elle en proie à de nombreuses questions, il était venu pour lui parler, il en avait besoin. Et tout qui ne connaissait pas Gengis aurait eu de la peine à comprendre ce qu'il voyait, Gengis qui parlait, semblant mener un dialogue cohérent mais avec l'invisible

Pourquoi ne m'as-tu rien dit? Pourquoi maintenant?

C'est idiot tu sais bien, j'aurais râler, peut-être puis j'aurais pardonner, tu le sais ça?

Non ce n'était que reporter ca me fait bien plus mal maintenant. Et pourquoi me l'avoir envoyée, que veux-tu que j'en fasse?

Qu'est-ce que ca peut bien faire qu'elle me connaisse? Non moi j'ai pas envie de la connaître!

Ma sublime, ma merveille s'il te plait ne me demande pas ça!

Parce que c'est difficile!

Mais non écoute...

Bon d'accord, je vais y réfléchir, c'est bon, mais je promet rien.

Il faut que j'y aille là, oui oui je te l'ai dit j'y réfléchi, à bientôt ma merveille, je reviens bientôt


Et Gengis de se lever et de revenir vers la ville l'air décontenancé

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cimetière de la légion Poitevine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cimetière de la légion Poitevine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Eradiqué] [Haute Trahison] Nabil81 (19/05/56)
» [Brigandage] Aaron_von_frayner (18/03/1460)
» De la Coutume Poitevine (Archives)
» Cimetière de Konoha
» De la Coutume Militaire Poitevine (Archives)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: CHAPELLE SAINT ANTOINE LE GRAND-
Sauter vers: