CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Camp clandestin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Sam 13 Aoû - 20:52

Ladrón ! Ladrón !

Non vraiment là, le sénéchal, il avait épuisé le peu de patience qu'il pouvait avoir. Il se voyait là pendant des heures avec l'autre idiot qui sortait deux mots à la fois. En plus, il en pouvait plus, depuis l'invasion des Espagnols à La Trémouille, avant l'impensable, il ne pouvait plus les entendre, plus les voir, plus les sentir. Après tout, rien à faire de ce que le gus faisait là? S'il est mort, problème réglé. En plus, il avait faim, il était mort de faim.
Repoussant le sénéchal Lafa, il réempoigne solidement le gaillard, sortant cette fois l'épée. La pointe sur sa gorge.


Bon écoutes-moi bien, l'espagnol, j't'aime pas, d'abord parce que t'es espagnol, j'peux plus les sentir, je déteste votre charabia, je déteste que vous veniez piller nos villes, en gros je te déteste. J'vais te trancher la gorge, plus de charabia, on t'enterre, t'existes pas, et j'peux manger.
Balance violemment le bonhomme au sol, pose son pied entre ses épaules et lève l'épée pour lui trancher la tête

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience


Dernière édition par Gengis0 le Sam 13 Aoû - 21:22, édité 1 fois (Raison : grooose fooote)
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Sam 13 Aoû - 21:16

Ladrón ! Ladrón !

Son intuition était la bonne... Elle lui demande ce qu'il fait là et pourquoi... Et enfin elle a sa réponse... C'est un voleur... Un ladròn... Mais... Espagnol elle en doutait fortement...

Dans ses pensées elle n'eut le temps de voir venir... En deux temps trois mouvements, paf sur son séant... Incontrôlable ce sénéchal...
Elle regardait ébahie Gengis plaquer le malheureux au sol et pointer son épée sur lui... Non mais c'est une manie chez lui... Elle se releva et bondit sur le sénéchal le faisant basculer à terre...


Non mais tu vas te calmer oui!! Il n'est pas plus espagnol que toi et moi, il n'a rien compris à ce que je lui disais...

Elle se releva, une fois de plus, vives les courbatures... Elle grimaça... Regarda l'homme fixement et lui tendit sa main pour l'aider à se remettre sur ses pieds...

Maintenant que je viens de vous sauver la vie, j'ai peut-être droit à la vérité non? Votre mensonge a failli vous couter la vie...

Jetant un coup d'oeil au sénéchal... Puis posant à nouveau son regard sur l'homme...

La vérité... Sinon je vous laisse seul avec lui...
Une dernière remarque, je ne suis aucunement commandant de l'OST. Je ne sais vraiment pas où vous êtes allé chercher ça...


Elle se tenait droite, frottant ses vêtements pour se redonner une allure convenable...
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Sam 13 Aoû - 21:43

Ladrón était mort. Sûr. Le bandit furieux allait le sabrer comme une bouteille de champagne.

Il ferma les yeux et attendit... attendit... Bon ça vient ? de drôles de bruits parvinrent à ses oreilles. Une bonne chose : elles sont encore accrochées.
Il tenta d'ouvrir un œil et vit une main tendue. Pas la main de la brute, mais une main plus féminine.


Maintenant que je viens de vous sauver la vie, j'ai peut-être droit à la vérité non? Votre mensonge a failli vous couter la vie...

Mmm j'ai du répondre à côté. S'apercevant de la bourde qu'il avait commise en donnant son surnom à une personne parlant espagnol, il tenta autre chose.
Ladrón montra du doigt l'homme en noir. Ladrón ! Lo...

Regard implorant sur la dame.

La vérité... Sinon je vous laisse seul avec lui...


Non non ! oui, je parle votre langue. Je ne suis pas espagnol. Pitié ! Tombe à genoux, prêt à baiser ses pieds s'il le faut.
Une dernière remarque, je ne suis aucunement commandant de l'OST. Je ne sais vraiment pas où vous êtes allé chercher ça...

Relève la tête. Incrédulité dans ses yeux. Mais vous étiez à la tête de l'armée de l'Ost de Thouars. Un aigle pour étendard. Je m'en souviens, je m'apprêtais avec ma dague à rack...ler la peau... heu... d'un animal... pour...heu... la tanner et la conserver.... oui c'est ça ! La bourde ! Idiot. La peur, les sueurs froides l'empêchait d'être lucide, mais il lui semblait être en meilleure posture que quelques minutes auparavant ; et voilà qu'il avait failli leur redonner le bâton pour se faire battre.


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Dim 14 Aoû - 10:10

Attaqué en traître, le voilà au sol, furieux.
Non mais tu vas te calmer oui!! Il n'est pas plus espagnol que toi et moi, il n'a rien compris à ce que je lui disais...

Il se relève, dents serrées, marmonnant


Toutes façons, rien à foutre ici, ma solution était la plus sûre. Mais non, faut causer, toujours causer et blabla, pfffff..

Ramasse son épée, range la dague, puis regarde l'homme. Dans ce regard, on pouvait lire "Tu ne perds rien pour attendre".
De la pointe de l'épée, il choppe un morceau de viande resté sur le feu, l'enfourne.

Ladrón ! Lo...

Regard vers l'homme, il ramasse une belle pierre plate dure, s'adosse au mur, juste derrière le faux espagnol, et entreprend tranquillement d'aiguiser sa lame, dans un mouvement lent et bruyant, on croirait entendre pleurer l'épée. Le faux espagnol baraguine des trucs, Gengis le trouve nerveux, nouveau long mouvement de la pierre sur la lame. Rictus rageur.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience


Dernière édition par Gengis0 le Dim 14 Aoû - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Dim 14 Aoû - 18:08

Le silence est pesant, met la pression à la personne en difficulté. Oui, c'est sûr.
Mais le bruit sadique qui parvenait aux oreilles de Ladrón était ô combien plus une torture. A chaque série de frottement sur la lame, son sang se glaçait dans son dos, tout du long.

Il implorait du regard celle qui semblait garder encore un peu de raison.
Inconsciemment, il avait tendance à se rapprocher d'elle pour s'éloigner du fou furieux.

Murmure entre les dents à l'attention de la dame :
Ayez pitié d'un pauvre bucheron... s'i'ou plait.

Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Dim 14 Aoû - 20:08

Elle avait réussi à calmer le sénéchal pour plus ou moins longtemps mais chaque minute de "repos" devait être exploitée...
Elle sentit l'homme se rapprocher et lui murmurer sa requête.
Elle se pencha vers son oreille...


Vous bucheron? Ne me prenez pas pour une andouille, vous avez vu vos bras? Ce ne sont pas les biceps d'un bucheron ça... Puis il est où votre bois? Votre charrette a l'air bien remplie qu'y a t'il donc dedans?

Ses yeux émeraudes le fixaient attendant une réponse honnête enfin, car depuis le début rien de ce qui sortait de sa bouche n'était véridique...
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Lun 15 Aoû - 18:32

Vous bucheron? Ne me prenez pas pour une andouille, vous avez vu vos bras? Ce ne sont pas les biceps d'un bucheron ça...
Là elle marquait un point... bâti comme il l'était...

Puis il est où votre bois? Votre charrette a l'air bien remplie qu'y a t'il donc dedans?
Mais là, un petit rictus de satisfaction illumina son visage. Il donna un coup d’œil au tas de bois entreposé dans le coin de ce qui restait de la pièce. Une dizaine de grosses bûches y étaient entassées (buche = stère IG).
Il les montra du doigt. Laissa la dame poser son regard sur le coin sombre où elles étaient stockées.

Il répondit ensuite à l'allusion concernant sa charrette. Il l'avait vidé avant de préparer son repas, heureusement. Inspiré le bonhomme.

Ma charrette ? Voyez par vous même... Il leva la toile de jute posée dessus, et laissa contempler... le vide.
Elle contenait le bois que vous voyez dans l'autre coin.

Je ne suis qu'un pauvre homme qui essaie de survivre dans ce monde impitoyable...
et blablabla, je ne me connaitrais pas, j'en pleurerai... et qui veut se débrouiller par lui-même.


Donnant un coup de tête dans la direction de l'homme, il demanda à la dame :
Et lui ? Qui est-il ? Je croyais avoir à faire à un pilleur de bourse... mais en votre compagnie, je comprends qu'il n'en est rien. Alors je suis dans le flou...
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Lun 15 Aoû - 19:22

Et bla bla bla il la prenait vraiment pour un lapin de six semaines... Mais elle n'avait aucune preuve sauf la certitude qu'elle avait vu une charrette remplie à sa première visite...
Elle regardait les alentours cherchant un indice sur le possible endroit où la marchandise avait été entreposée...


Et lui ? Qui est-il ? Je croyais avoir à faire à un pilleur de bourse... mais en votre compagnie, je comprends qu'il n'en est rien. Alors je suis dans le flou...

Il l'avait coupée dans sa recherche, elle le regarda de manière insistante voulant faire comprendre qu'il ne fallait pas trop attirer l'attention du sénéchal...

Et bien il s'agit du sénéchal Gengis et je me rends compte que je ne me suis pas présentée... Sénéchal Lafa. Nous sommes dans la légion poitevine... Mais vous... Vous ne m'avez pas dit votre Vrai Nom...

Elle esquissa un sourire essayant de mettre l'homme en confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Lun 15 Aoû - 19:42

Le sénéchal ne quittait pas l'homme des yeux il le vit soulever la toile, il cessa l'aiguisage et se tint prêt.

Citation :
Et lui ? Qui est-il ? Je croyais avoir à
faire à un pilleur de bourse... mais en votre compagnie, je comprends
qu'il n'en est rien. Alors je suis dans le flou...

Rictus, le suit des yeux.

Citation :
Et bien il s'agit du sénéchal Gengis et je me rends compte que
je ne me suis pas présentée... Sénéchal Lafa. Nous sommes dans la légion
poitevine... Mais vous... Vous ne m'avez pas dit votre Vrai Nom...

Larges mouvements circulaire d'épée faisant siffler l'air.

Moui pour la pierre tombale, c'est mieux

Reprend l'aiguisage consciencieux

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mar 16 Aoû - 8:48

Et bien il s'agit du sénéchal Gengis et je me rends compte que je ne me suis pas présentée... Sénéchal Lafa. Nous sommes dans la légion poitevine...
Changement de sujet réussi…

Mais vous... Vous ne m'avez pas dit votre Vrai Nom...
Arf… ça n’a pas duré longtemps. Hé bien moi, je…

Moui pour la pierre tombale, c'est mieux
Frisson dans le dos. Essaie de poursuivre. …Je… je ne suis ni sénéchal, ni dans la légion poitevine… Je… heu… travaille pour Aristote… et pour moi.

Gestes un peu désordonnés.
Je… heu… peux vous inviter à prendre… heu… un modeste repas avec moi ?
Il jeta un œil sur le feu et vit que son invitation venait un peu tard au regard de ce qu’il restait. Il lui semblait pourtant ne pas y avoir touché, à sa préparation. Perdrait-il la tête ? Son regard croisa furtivement le Sénéchal au son crissant sableux de l’aiguisage, et comprit une chose : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout est mangé. Ca ne va pas révolutionner le monde de la chimie, mais… allez savoir. Une moue de désapprobation s’afficha sur sa figure à l’encontre de l’homme, vite effacée par le son de la pierre sur le métal.

La peur.
Surmonter la peur, la dominer. C’est toi qui commande Ladrón.

Entretenir la conversation avec la dame pour éviter une action préjudiciable de l’homme, tel était son objectif.
Dame… heu… Sénéchal Lafa, je suis désappointé de savoir que vous êtes une légionnaire… je n’ai pas rêvé, je vous ai vu à la tête d’une armée régulière… comment… heu… ça ne me regarde peut-être pas… veux pas trop le savoir. Pour peu qu’elle me dise : « Je vais vous le dire, mais va falloir que je vous tue après », tu seras bien avancé nigaud.

Essayant de chasser cette dernière pensée, il se mit à regarder le haut des murs en ruines, à la recherche d’un éventuel volatile connu.

Edit à 14:50 car "et pour moi" est pensé, pas parlé (erreur de mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mar 16 Aoû - 20:26

Alors là il la prenait vraiment pour une andouille... Il fallait qu'elle fasse preuve d'intelligence et elle arriverait à le piéger... Elle tenta une ultime approche avant de lâcher le fou sanguinaire de sénéchal...

Oh oui en effet vous devez m'avoir vue à la tête des Aigles de Thouars mais ce ne fut que par un concours de circonstances... Rien de bien extraordinaire ni passionnant...

Elle regarda le feu et vit un léger reste de repas...

Hum votre repas devait être délicieux à l'odeur qu'il dégageait... Il est rare de trouver un homme qui sache bien cuisiner...

Elle lui fit un sourire et se rapprocha, lançant un clin d'oeil à Gengis... Non mais là s'il ne balance pas son nom, elle lâche le fauve...

...et les femmes qui apprécient cette qualité... Je suis de ces femmes...

Elle regarda à nouveau Gengis...

Il en reste un peu Sénéchal tu vas bien venir gouter... Sieur ... Hum... Vous en m'avez pas donné votre nom...

Elle le fixa et lui sourit...

Il serait dommage de se perdre de vue et que je ne puisse vous écrire... faute de destinataire...

Par Aristote si son général voyait ça, il l'aurait déjà découpé en rondelle le "lardon", mais il fallait qu'elle ruse car le voleur était tenace...
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mar 16 Aoû - 21:33

Sacré volatile, où est-il donc ?
Oh oui en effet vous devez m'avoir vue à la tête des Aigles de Thouars mais ce ne fut que par un concours de circonstances... Rien de bien extraordinaire ni passionnant...
Les paroles douces du Sénéchal lui firent reprendre le fil de la conversation...

Hum votre repas devait être délicieux à l'odeur qu'il dégageait... Il est rare de trouver un homme qui sache bien cuisiner...
Il l'écoutait, les yeux grands ouverts, le sang lui montant aux oreilles : les éloges étaient rares dans son métier.

...et les femmes qui apprécient cette qualité... Je suis de ces femmes...
Ses oreilles auraient été plus grandes, on aurait pu y faire cuire un œuf dessus. Elles étaient tout simplement écarlates. Il buvait ses paroles.

Il en reste un peu Sénéchal tu vas bien venir gouter...
Coup d’œil furieux à l'homme. Arf l'avais oublié celui-là...

Sieur ... Hum... Vous en m'avez pas donné votre nom...
Il serait dommage de se perdre de vue et que je ne puisse vous écrire... faute de destinataire...
Pris au dépourvu et face au regard insistant de la douce dame qu'il ne voulait point contrarier, il sortit le premier nom qui lui vint à l'esprit :Ceinoperif

Il mit sa main devant sa bouche. Qu'est ce qui m'a pris ?
Affolé, il leva les yeux à la recherche du pèlerin, signe d'une éventuelle délivrance divine.
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 11:00

Elle sourit... Il n'oserait pas lui mentir biensur... Pas avec la menace autour de lui...

Et bien je suis ravie cher ami... Et vous me dites être... pardon j'ai oublié votre... votre profession... et la raison de votre venue près de notre caserne...

Elle le regardait tortillant une mèche de ses cheveux autour de ses doigts...
Elle jeta un coup d'oeil au sénéchal qui semblait toujours occupé sur sa lame...
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 16:27

Pas de volatile en vu. Il doit donc être dans les parages à attendre...

Et bien je suis ravie cher ami...
Il reposa son regard sur elle.

Et vous me dites être... pardon j'ai oublié votre... votre profession...
Mmm... Quelle douce voix. Si elle était un champignon, il la dévorerait sur place, fut-elle vénéneuse, il s'en accommoderait comme si elle était comestible.

et la raison de votre venue près de notre caserne...
Son cœur le trahissait une fois n'est pas coutume. Au lieu de lui permettre de réfléchir à la réponse, il pensait... à tout autre chose. Mais il finit par arriver à expliquer...
Je... heu... suis dans l'import / export, je sers d'intermédiaire entre les marchands et les marchés. Je m'occupe d'assurer la redistribution des biens. C'est un travail très prenant. Je suis un grand professionnel et je commence à être connu... vous comprenez que pour être un peu tranquille, je suis obligé de rester un peu hors des villes.

Voyant le regard de la Sénéchal glisser vers son compagnon de caserne, il en fit autant. L'observant, il chuchota à la dame...
Je comprends enfin comment ils fabriquent les dagues : ce sont des épées aiguisées à outrance comme le fait cet homme. Il va finir par avoir deux dagues : celle qu'il m'a prise et sa future ex-épée.
Il en pouffa de rire.

Il profita de ce moment pour balayer les murs des yeux. Pas de pèlerin. Où s'est-il planqué ?


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 18:46

Gengis continuait de scruter l'homme, à l'évocation de la nourriture restante, il embrocha le dernier morceau sur son épée et le mangea. Les chuchotements ne lui plaisaient guère, il le fit savoir. Il se rapprocha, scrutant le regard de l'homme.

Dis donc, Saint'o'pif, va falloir envisager de parler plus fort, sans quoi je vais être obligé de m'approcher, et depuis quelques temps, je suis du genre maladroit avec la vie des autres, si tu vois ce que je veux dire?

Montre l'épée et pose la main sur la dague.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 20:28

Je... heu... suis dans l'import / export, je sers d'intermédiaire entre les marchands et les marchés. Je m'occupe d'assurer la redistribution des biens. C'est un travail très prenant. Je suis un grand professionnel et je commence à être connu... vous comprenez que pour être un peu tranquille, je suis obligé de rester un peu hors des villes.

Elle affiche un sourire en coin... Bucheron puis négociant... Menteur surtout...Elle le regarde...

Et en vérité que faites vous, car il y a quelques minutes vous étiez bucheron non?

Elle se tourna vers le sénéchal Gengis...

N'est-ce pas sénéchal, il a bien dit bucheron la première fois non?
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 20:43

Gengis acquiesça, se rapprochant encore, resserrant la prise du pommeau et dégainant la dague.

C'est pourtant bien vrai ça qu'il a dit bucheron Saint'o'pif, il se moquerait pas de nous là? J'me demande quand même.

Gengis, franchement, allez débarrasses-toi de lui, qu'on en finisse, allez ....

Le gris des yeux s'intensifie, le regard devient fixe .

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Mer 17 Aoû - 22:40

Ladrón resta muet. Non pas qu'il ne voulait pas se défendre, mais aucun mot ne sortait de sa bouche malgré les mouvements de sa mâchoire.
Lorsqu'il dit la vérité, on ne le croit plus.
Pourtant, c'était la vérité., murmura-t-il plus pour lui même que pour convaincre.

Le regard de prédateur de l'homme qui s'avançait vers lui précipita sa réaction :
Il recula d'un pas, se trouvant près du mur et se mit à crier...
Kiiiiiiii... Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiicc
Revenir en haut Aller en bas
Pèlerin
Invité



MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 10:10

Il observait la scène du haut de son promontoire. Son maître discutant avec deux autres personnes. Il le sentait en mauvaise posture, mais il était resté à l’écart. Il n’était pas un être très sociable. Il pouvait même devenir agressif… mais cela concernait plus les pigeons qu’il croisait.

La scène qui se déroulait à quelques centaines de pieds l’intéressait de moins en moins. Ses yeux se fermaient par intermittence. Il avait eu droit à un bon pigeon imprudent une heure plus tôt. Ils se faisaient de plus en plus rares. Ils s’étaient sans doute donnés le mot. L’heure était à la digestion.


Kiiiiiiii... Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiicc

Réveil en sursaut. Tête droite. Mise au point de la vue sur le maître.
J’arrive !
Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuuuuuu ! Il parcourut la distance en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Il arriva par surprise, et fit voler chapeau et cheveux des deux inconnus dès son premier passage.
Les regardant de haut, en toute modestie, il examinait l’effet produit.
Revenir en haut Aller en bas
Lafa_
Visiteur/Amis
Visiteur/Amis
avatar

Nombre de messages : 4481
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie:
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 10:25

Kiiiiiiii... Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiicc

Elle le regarda stupéfaite... Il devait être encore plus perturbé que le sénéchal... Elle grimaça se demandant pourquoi il agissait de la sorte...

Elle restait muette devant lui... Et entendit un cri strident quelques instants plus tard... Le bâton de buis qui retenait ses cheveux tomba et sa chevelure retomba sur ses épaules lui donnant l'allure d'une sauvage... Elle cherchait d'où venait le bruit et leva les yeux au ciel... Ses yeux verts prirent une teinte sombre et elle regarda l'homme... Elle sortit sa dague et lança un regard entendu à Gengis...

Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 11:01

Citation :
Kiiiiiiii... Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiicc

Temps d'arrêt, interrogatif, puis reprend sa marche.

Citation :
Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuuuuuu !

Un courant d'air, le chapeau qui vole, le regard cherche, puis tombe sur celui de Lafa. Rictus, enfin elle est revenue à des réactions plus normales, de toute évidence, elle en a fini avec le blabla. Il s'avance de concert avec elle, armes en main vers l'homme coincé par le mur.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 11:40

Le pèlerin ! Mon ami, mon frère.
De concert avec l'action de son fidèle serviteur - intelligent puisque qualifié de faucon - il s'accroupit.

Les deux individus, leur surprise à peine passée, le regardait d'un air décidé... mais lui aussi était décidé.
Il poussa un grand coup sur ses jambes, comme s'il avait vu une bourse pleine d'écus tombés du ciel et qu'il voulait l'attrapper au vol. Mouvement de côté rapide en direction de l'extérieur, sa main gauche trainant à tout hasard vers la ceinture de l'homme. C'est que j'y tiens à ma dague !

Il avait quelque chose en main... Mmm j'espère que c'est la dague... à cette hauteur... y a pas trop de... Shocked hum... Ca venait, c'était bon signe... Embarassed
Main droite par terre pour rétablir l'équilibre ou plutôt pour limiter le déséquilibre. L'extérieur, l'air frais était à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 12:36

Epée et dague à la main (euh si si je l'ai reprise tout à l'heure ^^), Gengis fut surpris par le soudain mouvement de l'homme, les armes sifflèrent dans le vide, il sentit tout à coup l'homme s'emparer du rouleau de cuir contenant la lettre de la merveille, sa dernière lettre. Gengis blêmit, puis poussa un cri inhumain.
AAAHHHHHHHAAAAAAAA.

REND MOI CA, immédiatement. Ou je te poursuivrais jusqu'à la lune s'il le faut.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 13:16

AAAHHHHHHHAAAAAAAA.

Ladrón fut décontenancé. L'homme venait de crier... un cri inhumain ! scratch Il lui avait pris... c'est mou ! Non ! Je n'ai pas pu lui arracher... Shocked Coup d'oeil furtif, de peur que ce ne soit ce qu'il pensait. Mmm... Rolling Eyes c'était presque cela. Razz

REND MOI CA, immédiatement. Ou je te poursuivrais jusqu'à la lune s'il le faut.
Enfin une bonne nouvelle ! C'est précieux ! Et qui dit précieux pour Ladrón, dit source de revenu, eut-ce dû lui coûter sa vie.
Alors qu'il l'aurait laissé tomber sans y prêté plus d'attention, cet objet lui devenait cher à sa bourse.

Il prit la poudre d'escampette, sans demander son reste.
Ils étaient amenés à se revoir, il en était sûr, certain même.
Le coin était pigeonneux et par dessus tout riche de sous. geek


Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 13:40

Voyant le gaillard partir avec son trésor Gengis entra dans une rage indescriptible, rasant toute trace de végétation à 10 toises à la ronde.

JE TE RETROUVERAIS je vais le massacrer, je vais l'éviscérer, je vais l'écarteler, après je le ferais rôtir, puis je le filerais à bouffer aux ours, et je .... AAAHhhhhhhh il est mort c'est un homme mort.

Il tomba à genoux, à bout de souffle.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camp clandestin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camp clandestin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: SECTION RP :: LES RUINES-
Sauter vers: