CASERNE DE LA LEGION POITEVINE


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Camp clandestin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pèlerin
Invité



MessageSujet: Re: Camp clandestin   Jeu 18 Aoû - 13:47

Le faucon pèlerin flottait au-dessus de l'action.

Il vit son maître s'enfuir, comme bien des fois.

Profitant de la confusion, il fit un piquet sur la bourse en peau de loutre.
Du ciel, il la voyait bien. Sans couvercle, la cache restait peut être non visible pour les bipèdes sans plumes, mais ce n'était pas le cas de Pèlerin.

Freinage de trois coups d'ailes, serrage des serres sur le colis et redécollage plus difficile.
Le colis était plus lourd qu'à l'habitude. Mais il devait le remonter, son maître avait l'air d'y tenir plus qu'à sa peau... et surtout il aurait droit à un campagnole en remerciement.

Les ailes puissantes en action arrachèrent le colis aux ruines.
Quitter l'endroit ne lui déplaisait pas. Peu, voire plus de pigeon à dégommer, et il avait fait la razzia sur les rongeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Sam 1 Oct - 12:04

Quelques jours plus tard...

Ladrón avait vadrouillé de ci delà. La chance avait tourné. Du moins, pour lui vu l'état de fait. Il venait de se faire dépouiller de ses armes par des mercenaires royalistes.
Il leur avait échappé, mais avait perdu tout ce qu'il avait dans l'aventure. Tout ? En y réfléchissant, il se rappela les victuailles abandonnées dans les ruines. La faim était plus forte que la raison : quelque soit les risques, il fallait qu'il se nourrisse. Pèlerin n'avait pas de problème lui... mais bon, delà à manger des mulots et des aspics... la visite des ruines était de loin préférable.

Il se mit en route, trainant des pieds par manque de force.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis0
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 2725
Age : 49
Date d'inscription : 14/08/2009

Feuille de personnage
Grade et Compagnie: Sénéchal / Chef d'Escorte du GEP
Force:
255/255  (255/255)
Charisme:
255/255  (255/255)

MessageSujet: Re: Camp clandestin   Dim 2 Oct - 19:45

Une fois la crise de rage passée, et aussi parce qu'il n'y avait plus de végétation à massacrer, Gengis s'était calmé. C'est à ce moment qu'il avait vu l'oiseau partir avec un fardeau relativement lourd. D'abord interrogatif, il avait ensuite d'un signe de tête indiqué le mur duquel l'oiseau avait semblé décoller. Ils avaient trouvé la cache du voleur. De la nourriture et quantité d'autres objets étaient empilés là. Ils avaient chargé la charette du voleur, non sans que Gengis prennent quelques taxes sur la nourriture, c'est que les menaces, le vol de sa lettre et le chargement d'une charrette ca vous creuse un homme. Ils avaient ensuite ramené la charrette à la légion, et d'un commun accord avaient décidé de surveiller les alentours de l'abri. L'homme finirait bien par revenir, il ne laisserait sans doute pas son butin aussi facilement.
Pour surprendre éventuellement le voleur, Gengis se glissait dans la cache, épée en main, tandis que Lafa faisait le guêt sur un arbre un peu plus loin.
Ils avaient fait celà quelques jours, en discutant ce matin, il avait été décidé que ce serait le dernier jour, s'il ne revenait pas aujourd'hui, il ne devait plus compter le voir, il faudrait alors se mettre à sa recherche.

_________________
En retraite => 15 janvier minimum

Il faut 50 ans pour faire un chêne, il faut 1 heure pour l'abattre.

Mes cloches me parlent, mais vous ne les entendez pas, merci! C'est l'image que Gengis a de la voix de sa conscience
Revenir en haut Aller en bas
Ladrón



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Après quelques années...   Dim 22 Déc - 21:05

Rangé, la maison était rangé comme il avait su le faire après son dernier coup. Et quel coup ! Un coup de maitre aurait-il pu se vanter s'il avait su ce qu'était un maitre, lui qui n'avait pas eu d'instructeur.
Comment ne pas regretter sa vie d'avant ? En pensant à celle qu'il vivait maintenant, tiens ! Une belle maison, grande spacieuse, bien aménagée. Manquait une ménagère... mais ça... *soupir*
Il marchait dans la fraicheur du moment.

La nostalgie l'avait amené près des ruines qui jadis avaient bien failli le perdre, l'oxire même. Mais la faucheuse était en vacances.

Il soupira en voyant que les ruines... hé ben restaient des ruines.
Il repensa à Pelerin, son faucon qui était mort de vieillesse. A son nouveau qu'il devrait dresser. Re-soupir.

Il ne faut pas que je m'attarde de trop... murmura-t-il pour lui même.
Rabattant sa capuche sur sa tête, il devait affronter la pluie fraiche d'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camp clandestin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camp clandestin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASERNE DE LA LEGION POITEVINE :: SECTION RP :: LES RUINES-
Sauter vers: